lundi 26 avril 2010

- 10 km du plan d'eau d'Ambarès - 24 avril 2010

Un 10 km, un samedi en fin d'après-midi, à côté de la maison et avec le beau temps c'est assez tentant ...

Non pas pour aller réaliser l'exploit de l'année. Ola non …. mais plutôt en se disant qu'en épinglant un dossard sur ma toute nouvelle tenue de Carbon Blanc Triathlon je serai assez motivé pour me faire mal et réaliser une très bonne séance à allure 10 km.

sur la ligne de départ

Après un léger footing de 40’ le matin c’est donc vers 18h que je suis sur la ligne de départ du 10km du plan d’eau d’Ambarès. A ma grande et heureuse surprise je me retrouve avec un camarade du CBT, Morgan Aubert, spécialiste course à pied. Il y a aussi notre Francis I. préféré et quelques autres gars de Bouliac histoire de bien animer la course.

Bon départ de ma part, à mon rythme, en emmenant quelques gars.

Devant 3 coureurs ont déjà quelques longueurs d’avance.

Après 300m

Au bout de 500m seuls Francis I. et Erwan L. (futur vainqueur) occupent la tête. Dans notre groupe Momo prend les choses en main pour passer le 1er kilo en 3’09.

C’est rapide mais je me sens très bien, pas asphyxié. Au 2ème (en 3’19) Momo est parti seul et je suis dans un groupe de 4 … Cédric de Bouliac, que je connais un peu pour partager avec lui pas mal de courses dans la région, est régulier. Par contre nos 2 acolytes font n’importe quoi en accélérant puis ralentissant fortement …


Au 500m

A l’approche du 3ème je me détache doucement, au train, et je suis étonné que çà ne suive pas. Passage du 3ème en 9’50 et toujours bien à l’aise cardiaquement .

Momo est à environ 50m et l’écart semble se stabiliser … sur 10km c’est bien une des premières fois que je me dis que je peux garder ce rythme jusqu’au bout. J’essaye donc de me calquer sur Momo. Un peu comme à Layrac le WE d’avant il me sert d’appui, c’est une chance pour moi …

Entre le 4 et 5ème km nous rattrapons The ‘Famous’ Francis qui est en mode footing rapide, j’lui demande s’il est blessé et me rétorque qu’il n’est juste pas en forme. Etonnant !!

5ème km en 16’50 en étant revenu à 20 mètres de Momo. Il nous reste à faire le tour du lac et à revenir sur le stade. Il y a un peu de vent rafraîchissant ici, et oui il fait chaud mais perso çà me convient bien, et je ne souffre pas du tout, bien au contraire, ces conditions me vont à merveille.

Momo & moi : 6ème KM


Entre le 7 et le 8ème km je reviens à 5 mètres de Momo mais je ne veux pas faire l’effort de trop afin de pouvoir terminer correctement. Ce sacré Momo en profite pour en remettre une couche, il me reprend une bonne vingtaine de mètres. N’ayant plus regardé le chrono depuis le 5ème kil, hormis les temps de passage (environ 3’30), je suis ravi de voir qu’au 9ème je suis en 30’50 …. ‘vache un dernier 1000 en 3’10 et les moins de 34, devenu utopique depuis belle lurette pour moi, peuvent être là.

Momo & moi à l’arrivée


N’empêche que je ne ferai pourtant pas le sur-effort pour aller les chercher, pensant de toute façon que la distance serait tronquée à l’arrivée, et terminer en 3’23 et un joli 34’13 à une seconde de mon record.

Peu de temps après l’arrivée je consulte mon Forerunner et constate qu’elle m’indique 10,05 km … houlaaaaaa …. mais c’est que la distance y était !

Cela me procure une légère déception, mais vraiment toute petite alors, car il y avait moyen d’aller chercher 15 secondes de mieux … mais bon sans rien de spécifique derrière, pour ce qui reste encore tout de même un début de saison je suis PLUS que satisfait.

Mon entraînement, moins intensif en course à pied mais centré sur la qualité, porte peut-être ses fruits. Et puis tout le travail de vélo et de surtout de natation (2 à 3 séances/semaine depuis 6 mois) n’y sont surement pas pour rien ….

C’est donc un beau podium aux couleurs N&B du CBT : Momo 2 et ma pomme 3.

Pour une course plutôt modeste, l’organisation et la prestation d’ensemble y est exemplaire. Nombreux bénévoles, nombreux lots, toutes les catégories récompensées … ! Vraiment très, très bien !!



Le WE prochain sprint CLM/équipes à Saintes. Pas d’ambition particulière, il s’agit juste d’aligner une équipe club et préparer les échéances par équipe de Mimizan, Villeneuve/Lot et Périgueux pour le duathlon

Résultats : 34’13 – 3ème/ 159 arrivants

http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=043284




samedi 24 avril 2010

- Duathlon de Layrac - 18 avril 2010

Le stage de Mimizan, une semaine auparavant, avec le CBT a laissé des traces. Toute la semaine les jambes ont été douloureuses. J'ai bien allégé pourtant, histoire de ne pas être trop cramé ...

Après une reconnaissance du parcours vélo avec Raph (merci encore pour les bons conseils de Jean-Louis) j'ai une petite pression au moment où les Championnats d'Aquitaine de duathlon s'apprêtent à être donné.
Départ en trombe à prêt de 19 à l'heure sur le 1er km, une quinzaine de bonhomme devant moi, puis je rentre dans le rang quand je constate que la FC monte au-dessus des 180 ... le rythme de croisière est adopté, tout en souffrance cardiaque sur si court, avec une petite côte qui se profile à l'horizon. C'est ensuite une bonne descente cassante qui nous ramène au parc. Parti pour faire 4500m je me rends vite compte qu'il y a davantage.

1 ère CAP : 18'06 - 5200m (± 17,3 km/h) - 15ème temps






Bonne transition avec, une première pour moi, les chaussures en position d'attache grâce aux élastiques ... parfait ! On fait 5 ou 600 mètres avant d'attaquer une côte de 1800m (qu'on passera 4 fois) à ± 5%.
En haut c'est assez roulant mais avec le vent de face c'est pas si reposant. Ensuite descente dangereuse avec 2 ou 3 virages en aveugle (heureusement que j'ai reconnu avant) et retour dans Layrac par une belle route.
Le 2ème passage sur la bosse est difficile pour moi, les jambes commencent à tétaniser ... j'en mets donc un peu moins histoire de ne pas exploser.
A la fin de ce 2ème tour je me rends compte que je boucle en ± 14'15. Les moins d'une heure seront donc envisageable ... mais du coup la boucle ne fait pas 9,5km mais que 8,3. C'est consternant tout de même d'avoir, sur bon nombre d'épreuves, des distances annoncées si différentes des réelles. C'est pas si compliqué, bordel ... !
Bref ... les passages 3 et 4 sur la bosse se font finalement plus facilement. Paradoxal ! Je monte à la même vitesse (± 20 km/h) mais en moulinant un peu plus.
J'ai le sentiment d'avoir fait un bon vélo d'autant plus qu'on m'annonce que Morgan (CBT) est juste devant moi.




Vélo : 57'16 - 33,2km (34,8km/h) - 18ème temps




Bonne T2 également, je pars à un bon 17 à l'heure sans souci ... j'essaie de suivre un gars de l'Aviron Bayonnais mais çà va trop vite. Je vois Morgan à ± 150m et m'en sers d'appui visuel.
Le passage sur la bosse est terrible, avec la chaleur, les efforts déjà consentis je suis arrêté ... me consolant comme je peux je m'aperçois que devant ce n'est pas mieux, j'ai l'impression d'avoir repris du terrain
Sur le retour je fais l'effort dans la descente, çà secoue sévère les quadris, ce qui me permet de reprendre un autre bayonnais et de revenir dans les jambes de Momo.
Sur le sprint final je ne peux cependant me faire violence, le bayonnais et Momo sont plus forts.

2ème CAP : 19'49 - 5200m (± 15,8 km/h) - 11ème temps





Scratch : 1h35'11s - 14ème




http://layrac.tri.free.fr/images/telechargements/resultats_layrac_2010.xls

mercredi 14 avril 2010

- S-16

Après un cycle de charge de 15 jours achevé avec le stage de Carbon Blanc Triathlon à Mimizan (j'en ai encore mal aux jambes de ces 2 séances vélo intenses) je relâche un peu cette semaine. Je recharge les batteries et assimile tranquillement.
Puis il y a le duathlon de Layrac qui se profile ce WE, si je veux assurer un minimum j'ai tout intérêt à récupérer.

Semblant de rien l'IM de Regensburg est déjà dans 16 semaines. Si je reste sur une prépa' spécifique de 8 semaines avant l'épreuve, mon plan, élaboré en début de saison, se structure également en amont. Cette première partie (de 8 semaines donc ...) fera la part belle au foncier dans les 3 disciplines, base nécessaire, il me semble, au travail spécifique qui sera réalisé dans la dernière ligne droite de juin-juillet.

Outre le duathlon de Layrac il y a fort à parier que je sois également du 10km d'Ambarès le 24 avril et du semi du Cap Ferret le 08 mai. Un poil moins sûr sur ma participation au CD de Saintes du 02 mai par contre ....






dimanche 4 avril 2010

- Positionnement vélo

.... çà faisait longtemps que je devais aller voir un spécialiste. C'est chose faite depuis samedi, grâce à Christine, je suis passé entre les mains d'un vélociste du Teich.
Il y avait du boulot, çà je m'en doutais, on a donc revu ma position aussi bien sur le vélo de route que sur celui de chrono. C'est assez long finalement, surtout qu'il a fallu changer les pédales (elles étaient usées comme ce n'est pas permis) et la potence fêlée (dangereux).
Pour faire court la selle a été reculée, le cintre remonté, la hauteur de selle inchangée (au moins là j'avais "bon") et la position des cales chaussures complètement revue.
Outre quelques conseils de placement de pied et de pédalage j'ai apprécié le professionnalisme du vélociste, il en connaît un rayon et c'est peu dire ...



A la suite de ces réglages je n'ai pas résisté à l'idée de faire une sortie, surtout que la météo, chose incroyable en ces temps humide, laissée une fenêtre de tir le permettant.
Après une quarantaine de bornes, et histoire de rentrer plus vite, je me suis fais 3*10' au seuil avec les mains en position basse. Et là j'ai ressenti un inconfort et même un mal de dos pénible.
Alors qu'en position cocottes et haut du cintre tout allait bien, et ce même si je me sentais davantage étiré sur le vélo mais sans ressentir cette compression au niveau du périnée, là je sens bien que j'ai le bassin trop en arrière, inconsciemment j'ai même envie de m'avancer !

Bref c'est pas cool, maintenant faut voir aussi si je ne me place pas mal sur le vélo. Une histoire de rétroversion ou antéversion du bassin, je sais pas bien ...
Demain je vais faire une sortie plus longue, on verra si ce sera le même topo. Si c'est le cas soit j'attendrai encore un peu histoire de m'habituer ou j'avancerai à nouveau la selle, tant pis pour le rendement, mon dos est plus important ...

***

A part çà la montée en puissance continue doucement mais sûrement. Après une bonne charge à vélo durant ma blessure au mollet j'ai repris une base beaucoup plus structurée à pied. C'est dur de repartir sur de la VMA courte, longue et du seuil mais il faut passer par là.

J'abandonne l'idée, qui m'avait effleuré un temps, de partir sur un marathon de printemps (Gujan ou Sénart). Dans l'immédiat ce sera le duathlon de Layrac le 18 avril, derrière rien de bien précis encore. Sûrement le semi du Cap Ferret du 08 mai que j'adore. Tout çà, et je me répète, c'est de toute façon pour le grand RDV du 01 août !!