jeudi 27 octobre 2011

- Bilan saison 2011 ... et vivement 2012 !!

Et oui vivement 2012 ... et son lot de changement ! Déjà l'année dernière, à pareille époque, je me languissais, au crépuscule de la saison 2010, de cette année 2012. Nous y sommes maintenant (ou presque) ... en tous cas la saison 2011 est achevée . Année 2011 qui me servait de transition entre une excellente année 2010 et une 2012 qui promet plus encore, fort de l'expérience acquise et des orientations technico-tactiques asssociées.

Mais avant de parler de la saison à venir, faisons une passe rapide sur 2011.

Toute cette année me servait donc à préparer 2012. Comme je le disais y'a un an :

" .... Progresser en natation, conserver le niveau à pied et travailler qualitativement sur le vélo (la quantité n'étant qu'étroitement liée à des facteurs incontrôlables) seront mes axes de travail. Dans le même temps j'ose espérer qu'avec ce travail je pourrais faire bonne figure sur les épreuves régionales de triathlon. "

Sans être transcendant je pense être arrivé à mes fins, ceci dit les progrès en nat' ont été sommaires (mais ont le mérite d'exister), à pied le volume a été fortement restreint et je ne pense pas avoir régressé, preuve en est ce marathon de Paris en 2h49 en sortie de blessure, en "mode touriste" avec +6 kg sur la balance. A vélo, là aussi, beaucoup moins de quantité mais un travail plus qualitatif, pas autant que je l'aurais voulu, sans pour autant perdre de mon coup de pédale. Là, à titre d'exemple, parlons du sprint de Cadarsac ou du CD de Bergerac où mes temps/classements vélo sont pas dégueu'. Sans compter que je n'ai pas été ridicule sur les courses UFOLEP, outre le fait d'avoir pris du plaisir (même si çà reste dangereux) j'ai bien bossé sur les quelques courses faites dans le 33.

Pour ce qui est "faire bonne figure sur les épreuves régionales" n'ayant finalement pas beaucoup couru en solo, mais plutôt par équipes, l'objectif n'est pas atteint car dans les 2 cas je n'ai pas brillé. Et mis à part Mimizan nous n'avons pas réalisé de grandes prouesses non plus en équipe !

Finalement cette année aura été pas mal occupée par la préparation d'Ö TILL Ö. Mes progrès dans l'eau viennent principalement du fait d'avoir nagé énormément sur une période de 8 à 10 semaines. La technique, elle, ne s'est pas vraiment améliorée mais j'ai developpé le haut du corps, et ce d'autant plus que toute la saison j'ai suivi une programme de musculation spécifique. Initié par mon Lucho j'ai pris plaisir à travailler les triceps, le dos, à faire des élastiques (http://les4nages.fr/contents/media/l_stretchcordz_with_paddles01.jpg) .. et je pense que cela a été bénéfique faute d'améliorer la technique.

Même si cela fait sourire Christine, l'impression qui m'est laissée par cette saison est d'avoir limité le temps consacré au sport (pour profiter ainsi un peu plus de toute ma jolie p'tite famille .... ;)), sans pour autant régresser, permettant une certaine régénération mentale en vue de la grosse saison à venir.

Et oui on y (re)vient à cette fameuse saison 2012. Je crois que j'y pense depuis la fin de l'IM Regensburg 2010 ... déçu comme jamais d'avoir loupé la qualif' Hawaii je savais que 2011 serait une année off, sans IM et que je tenterais tout 2 ans plus tard.
Cette année ce sera donc FRANCFORT et son championnat d'Europe de la distance IM. Un parcours qui me convient plutôt bien, beaucoup de slots et un changement de catégorie (passage en GA 35-39) qui me sont autant de points positifs que d'encouragements pour essayer d'emmener toute ma famille dans le Pacifique au mois d'octobre. Il faudra sortir une grosse course, un chrono de dingue car chaque année le niveau est de plus en plus dense.

D'ici là j'aurais des objectifs intermédiaires (10km de St Médard en Jalles le 11.03 et/ou 10km du Haillan le 15.04), éventuellement le HIM de Barcelone le 27.05 (en prépa' Francfort) . Pour le moment c'est de toute façon trop tôt pour avoir un état exhaustif de mes envies de courses et de ce-qui-est-ou-pas-bien de faire.

Et pour cela, dès le mois de novembre, je serai aidé par Nicolas HEMET . En effet j'ai l'immense privilége de pouvoir rejoindre son groupe d'athlète X-Pier !! Nick je l'avais entre-aperçu à Lanzarote en 2009, il avait gagné le GA 30-34 dans lequel je figurais d'ailleurs ... derrière j'ai suivi un peu ses exploits, sa manière d'aborder le triathlon et, il faut le dire, je suis plutôt fan !! Le loustic a d'ailleurs bouclé le dernier Hawaii en 9h03 / 45ème overall ... rien que çà les amis !


C'est donc avec une grande confiance en ses qualités de coach et une envie débordante d'être cornaqué (non ce n'est pas un truc dégueulasse ;)) par Nick que se déroulera cette année. Du coup nouveauté importante : sur le vélo je travaillerais (enfin dirais-je ..) avec un capteur de puissance !

Et ce n'est pas fini ... dans le billet précédent j'ai évoqué rapidement mon départ de Carbon Blanc (à nouveau je remercie le club pour ces 2 belles années). Je vous annonce, car forcément je ne reste pas sans club, que j'ai rejoint la team de Bouliac Triathlon.
La concurrence au sein de ce club qui compte de belles pointures aquitaine va être bien présente. J'en suis persuadé, elle sera saine et sera profitable à tout le monde. A moi de faire le nécessaire, notamment dans la flotte ;))), pour porter haut les couleurs bouliacaises.


- Coupe de France - Parthenay (79)

Team Carbon 2011

Et voilà la der de la saison ! Contrairement à l'année passée ce n'est pas sur le duathlon que je m'aligne mais sur le triathlon !
J'aurais pu éventuellement " doubler " comme Morgan mais la récup' d'Ö TILL Ö n'a pas été évidente et je ne suis pas du tout au niveau pour enchaîner. Déjà comme çà, un sprint/équipe c'est limite, limite ...
Car faut dire qu'après la Suède il ne s'est pas passé grand chose sur le plan sportif. Le corps est extrêment fatigué .. preuve en est, le premier footing, 15 jours après, n'a duré que 15' ... le temps pour mon mollet de dire STOOOP. Du coup j'ai juste un peu nagé et roulé ... et je sais déjà que la course à pied sur cette CDF ne sera pas vraiment possible pour moi.

Nat' en lac cette année, et la flotte est à 15°C pour se rappeler aux bons souvenirs d'Ö TILL Ö, tiens ... !!! Et c'est vrai qu'elle pique cette eau dégueulasse ... on y restera pas longtemps à l'échauffement (si tant est qu'on puisse parler d'échauffement).
Bref ... bien dans les pieds de mon Carlou je fais le max sur cette partie natation, je donne tout ... et çà paye. Sûrement ma meilleure natation de l'année ( 10'09 à moins d' 1' du Tri Sud Performance .. hééé quand même).

sortie de l'eau: content !

Ayant été sans ménagement avec moi-même sur cette 1ère partie et sur le début de la T1 j'arrive à mon vélo ... disons ... bien émoussé ! Heureusement, quelque part, qu'Alex et Morgan ont pris qq secondes car cela me laisse le temps de récupérer un peu.

Départ vélo

Et sûrement pas assez car, si au début çà ne va pas trop mal, dès la 1ère bosse je suis à 2 doigts de péter ... heureusement qu'ils m'ont attendu les copains histoire que je me refasse la cerise !
La 2ème partie du parcours (2 boucles de 10km) est plus roulante, j'arrive à mieux m'exprimer avec Alex et Luc notamment. Par contre nous sommes complétement désorganisé, c'est du n'importenawak ... chacun veut faire son relais, en faire trop ... et moi le premier !
Cela ira mieux sur la 2ème boucle et nous finirons en 34'32 .. vraiment pas terrible mais bon, çà aurait pu être carrément pire !
çà se voit juste à peine que j'ai grave grossi !!

A pied nous partons à 5, très vite je lâche l'affaire ... davantage moralement que physiquement au final. C'est vraiment la fin de saison, j'ai vraiment pas envie de me faire mal, surtout en étant pas au top physiquement.
Bref, après quelques tentatives vaines de rattraper les 3 carbon-blannais de devant je rentre dans le rang pour finir avec Alex. Bravo à Carl, Morgan et surtout Luc pour avoir été au bout sur cette course à pied en 19'. No comment !

The End .. merci les gars !

Meilleure équipe aquitaine sur cette Coupe de France. N'y-aurait-il pas un problème de niveau dans notre chère région ???? ;)

Il s'agissait là de la dernière compétition de cette équipe. Chacun ira voguer sous des alizés différents désormais.
J'en profite pour remercier le club de Carbon-Blanc pour les 2 ans de vie sportive (mais pas que ..) vécus là-bas. Ce fût un vrai bonheur ! Sincérement ...

résultats : 47ème/73


samedi 15 octobre 2011

Ö TILL Ö 2011 - 5 sept '11


Veille du départ


"One oh the toughest 1-day races in the world ..... A unique race in a unique environment " ... telle est la manière dont est présenté cette course. Et autant dire que les organisateurs ne ce sont pas vraiment trompés !!! Quelle course de dingue, que c'est beau ... et qu'est-ce que c'est dur, bon sang !
Franchement je remercie encore Luc, mon coéquipier dans cette aventure, d'avoir accepter de constituer la Team Bordeaux.
Ce n'était pas évident d'y retourner une 2ème année d'affilée, il l'a fait aussi un peu pour moi ... et çà c'est fort ! Merci l'ami ...



Merci aussi à Baltha from Paname, l'hébergement et le voiturage aéroport fût plus qu'appréciable pour nous.
Un Enoooorme merci également à Ludo & Karine from Södermalm pour tout ce qu'ils ont fait pour nous durant 4 jours. De la découverte de la ville à votre amabilité, gentillesse et sympathie en passant par votre dévouement notre séjour n'a été que des plus agréables !!

Djugardën - 2 jours avant la course


Ö TILL Ö donc ... déjà avant de partir nous avions eu quelques articles de presse. On n'y apprend notamment la manière dont s'est déroulé la préparation :


Article HAUTE GIRONDE 22 juillet 2011



Article Sud Ouest 30 juillet 2011

Arrivé sur place, même si nous sommes plutôt pas trop mal nous savons pertinemment que nous ne tenons pas la forme de notre vie.
Quand je pense que le Lucho n'a presque pas couru durant la prépa' ... j'en suis encore baba !
Car cette course, comme je l'ai dit plus haut, c'est vraiment quelque chose de particulièrement difficile.




Mais bon mieux qu'un long discours voici 2'30 qui résume le début du parcours (± 2h de course / CP1). Je pense que vous comprendrez mieux de quoi il s'agit:


Début de notre parcours avec l'arrivée au CP1



Sur cette entame de course j'ai même pô eu peur de prendre la tête de la course sur la 1ère portion de course à pied ;)) 1200m de chauffe à pied dans Sandhamn afin de nous amener au bord de la plage. C'est alors, pour la 1ère fois du jour, dans une Baltique vraiment pas chaude à 6h du mat', le 1er plongeon pour la plus grande session natation :1650m

Départ



D'emblée, perso, ce qui me surprend c'est la nature du terrain sur lequel nous évoluons. Me souviendrais toujours de ces 700m de course à pied qui, selon mes estimations, devaient durer 5' et qui seront avalés en plus de 15' !
Et puis le terrain est vraiment difficile. Avec mes Lunartrainer je suis nickel sur le point légèreté/évacuation de la flotte mais pas tiptop sur le maintien du pied.

D'ailleurs au bout d'une heure de course la cheville gauche a cédé ... et durant toute la course j'ai géré le fait qu'elle était devenue instable. A 2 ou 3 reprises j'ai même cru qu'elle pétait vraiment.

A côté de çà, et pour parler principalement des autres désagréments, parlons des problèmes intestinaux (touchés tous les 2) que nous avons connu sur le début du parcours (le froid, bordel !!)
Et les "arrêts au stand" dans ces cas là, quand on porte notre attirail, sont plutôt gourmands en minute !
Il y eut également cette branche prise en plein thorax au milieu du parcours (là j'ai bien cru aussi que c'en été terminé) ! De multiples erreurs de parcours dont une belle à la fin de la longue session de course à pied (17km). Et cette erreur d'alimentation en débutant, justement, cette longue portion à pied où nous sommes partis fleur au fusil sans eau, sans gel ... sans rien ... et là j'peux vous le dire, on a vécu un sacré moment de solitude avec mon pote Luc !! Encore merci à l'équipe 63, Stefan Ekström, pour son gel ... salvateur (et désolé Luc pour en avoir pris les 3/4 :/)

Luc dans l'eau


Non, sinon cette course c'est tout de même de la pure folie ... comme je le disais nous évoluons dans un décor vraiment splendide. Et le côté atypique de l'effort est vraiment présent !


Comme nous disons dans les articles ci-dessous nous avons été boosté quand, dans les 1ères heures de course, on nous a annoncé dans les 15 premiers.
Parce qu'arrivés là nous étions finalement loin de notre meilleure niveau. Quand je pense que Luc n'a pratiquement pas couru pour préparer cette course, j'me dis qu'il est sacrément doué ... !! Car cette course, il faut le dire, est tout de même une affaire de coureurs à pied et de trailers notamment.








Ok il faut nager ... et pas qu'un peu ... mais disons que là où la différence chronométrique se fait c'est sur terre. N'empêche, je me rends compte a posteriori, à titre perso (n'étant pas un nageur doué) que j'ai bien géré ma préparation aquatique ... bien mieux que celle à pied. Sûrement pas rassuré par le fait de devoir nager 10km j'ai été scrupuleux dans cette partie de training en ne reniant pas sur de longue session dans l'eau avec les plaquettes !
Et çà a payé, car le jour de la course on ne peut pas dire que j'ai vraiment souffert dans l'eau, et ce malgré une édition marqué par un vent fort (60Km/h) générant une belle houle sur la Baltique. Un peu sur la fin ce ne fût pas facile, sur des portions assez courtes, où je sentais bien que les coudes n'étaient pas au mieux.
En plus, à part la 1ère longue session, nous avons été vraiment en phase avec Luc dès que nous nagions. Moins bon nageur que lui, mais lui portant le Camelbak, nos niveaux se sont nivelés.


The "Houle"

Une chose aussi à retenir c'est le contraste chaud/froid qui n'a pas été évident à gérer.
Cette édition 2011 fût une année chaude avec une eau aux alentours de 14°C et l'air à environ 17°C. Dans l'eau j'avais juste un peu froid mais sans plus ... par contre sur terre dès que nous courions plus de 10' nous devenions de vrai cocotte-minute . Et l'image n'est pas galvaudée, j'vous assure !!
C'est là que l'inexpérience de cette course, de cet environnement nous a été préjudiciable. Car souvent ce fût un dilemne pour savoir s'il fallait ou non ôter le haut de la combi. Temps perdu entre le fait de l'enlever VS le temps gagné à courir plus vite (car plus à l'aise) nous a complétement échappé. Il aurait fallu s'entraîner à s'habiller/déshabiller tout en courant comme nous l'avons souvent vu .
Après d'une année à l'autre les conditions sont tellement différentes. Luc en 2010 n'avait, il me semble, enlevé qu'une seule fois le haut (17km run)

Ravito(s) ± mi-course

La fin du parcours, passé le dernier cut-off, fût vraiment difficile. On nous annonce 1h de course encore ... nous mettrons 1h30. Faut dire qu'après 10h d'effort nos corps étaient vraiment épuisés.
Dans l'eau nous ferons encore bonne figure. Par contre la mer démontée, venant frapper les rochers n'a pas été un allié sur ce coup là ... ! Sur la dernière sortie de l'eau, à un moment où j'étais vraiment pas bien (envie de vomir, tête qui tourne ... epuisé, quoi !!) j'ai bien du mettre 2 minutes à sortir de l'eau, balloté que j'étais par cette mer ne voulant faire aucun cadeau.

Derrière il ne restait que 3 petits kilomètres et disons qu'il fût vraiment looooong ... Se traînant à même pas 8km/h nous savons toutefois que la fin est proche. Compétiteur jusqu'au bout nous surveillons tout de même nos arrières.
Une dernière pente (on ne nous épargne décidément rien) et nous voilà à la MÅL, tout heureux après 11h28 d'effort ! Première équipe étrangère, 13ème au général, 11ème équipe H (2 équipes mixtes devant nous .. CHAPEAU les Filles !!). Le bilan est plus que positif .... le seul problème c'est que maintenant nous avons envie d'y retourner ! A la fois car désormais on sait c'que c'est (bon Luc çà fait 2 fois ..OK) mais aussi parce qu'à notre niveau intrinsèque, sans gros pépins, en travaillant mieux nos transitions et avec l'expérience il doit être possible de passer sous les 10h.

Mål


Le reportage TV complet est ici
Les résultats globaux sont


Merci à nos partenaires pour leur soutien :

- La Mairie de St André de Cubzac
- Le Boeuf Kiri à St André de Cubzac
- Avenir Vélo à Créon
- Asia Express de Fargues
- Opticien Krys de St André / Blaye