vendredi 12 avril 2013

Marathon de Paris - 07 avril 2013

Et ben voilà ... comme convenu je viens vous raconter mon nouveau record sur marathon ! C'est pas mal de tenir ses promesses, n'est-ce pas ???

Bouuuuh mais que ce fût difficile. Musculairement j'ai dégusté plus que je ne l'imaginais et ce très tôt dans la course. Cela m'a inquiété mais j'ai fait preuve, comme il le faut sur le long, de qualité mentale permettant de se battre jusqu'au bout.

Pour en savoir davantage le CR est ici sur le blog de mon partenaire i-run.fr

Quelques chiffres :

-          49 814 inscrits

-          41 244 dossards retirés
-          40 140 partants
-          38 690 arrivants
-          chrono / classement : 122ème en 2h39'07



Au regard de la prépa', des sensations à quelques jours de la course c'est quasi un chrono inespéré. Et oui .. !
En volume à pied çà n'a pas été énorme (95km à S-4 est de loin ma semaine la plus chargée !!) en partie à cause de mon "surpoids" et aussi de la légère contracture aux quadriceps qui m'a handicapée courant février. C'est vrai que j'ai compensé avec le vélo surtout, la natation à un degré moindre, mais force est de constater qu'avec tous ces éléments coach Nick a encore fait des merveilles. Il est relou d'être aussi bon c'ui là ;))

La suite ???  pour rappel (ou pas d'ailleurs) cette année 2013 est une année de transition où il n'y a pas d'énooormes objectifs ie IM et la qualif éventuelle qui va avec.
Pour faire simple le Marathon de Paris faisait figure d'objectif principal de début de saison, tandis que le Half Ironman de Vichy sera lui l'objectif de fin de saison (01/09).
A côté viendra se greffer des courses ± importantes en triathlon (les sprint CLM/équipes; le CD de Bergerac sûrement .. ) et la trail des Côtes de Bourg côté course à pied.

Bon voilà ... maintenant, après une petite semaine de récup' post marathon, j'ai en ligne de mire à la fin du mois le duathlon LD de Douai. Sur le papier c'est un format qui me plait fort bien (10/86/10) et sur lequel je pense pouvoir tirer mon épingle du jeu. Restera à savoir si j'aurais bien récupéré du marathon et si ma dette de bornes à vélo ne me sera pas (trop) préjudiciable.
En tous cas j'ai hâte pour une chose ... la récup en Belgique pour une bonne frite-fricadelle-sauce biki (désolé Coach ;)







lundi 1 avril 2013

Marathon de Paris J-6

***DOSSARD 947***

Quelques nouvelles à moins d'une semaine de mon objectif principal de ce début de saison. Et bien tout va pour le mieux..... Yeeees ... !!!
Même si j'ai eu un doute, en milieu de semaine dernière, sur l'allure définie et à tenir sur 42 km, les dernières séances m'ont (ré)confortées sur ce point. Il n'est plus indécent de penser pouvoir partir sur du 3'45/km et accrocher a minima un sub 2h40.
Même si initialement c'est cette barre des 16 km/h (2h38'14) que je cherchais à accrocher je sais aussi être réaliste. Maintenant que je suis à 100% triahlète et non un coureur à pied s'essayant au triathlon je n'ai plus la prépa' exclusivement portée sur la course à pied. Cela a du bon, j'en suis convaincu, notamment pour prévenir les blessures et permettre une certaine diversification qui mentalement est plus facile à appréhender, mais aussi, du coup, je suis moins spécialisé.


Mine de rien ce sera mon 10ème marathon ... mais bon, ok, j'triche un peu en comptant les Ironman ;))


2006 : Paris - 2h53
2007 : Berlin - 2h40'31
2008 : La Rochelle - 2h40'21 (PB)
2009 : Lanza (IM) - 3h09
2010 : Barcelone - 2h50 (blessé)
2010 : Regensburg (IM) - 3h21
2011 : Paris - 2h49 (blessé)
2012 : Francfort (IM) 3h04
2012 : Kona (IM) 3h09



Et de m'apercevoir que depuis 2008 je n'ai pu "défendre" mes chances sur un marathon sec. J'ai bien essayé en 2010 et 2011 mais par deux fois, lors de la période hivernale, mon mollet m'a joué des tours. Avec le recul je sais que c'était de ma faute : séance de piste au taquet par temps glacial; surpoids, non à l'écoute de mon corps etc ...
Là, à nouveau, si je n'avais pas été bien coaché/ conseillé / assisté j'aurais été dans le mur sans doute.

En parlant de poids justement, les efforts comme le montre le graphe ci-dessous ont du être conséquents. Pour faire simple depuis le début de l'année c'est ± 10kg en moins. Etant "super gourmand" et mangeant au-delà du raisonnable il a surtout fallu avoir une "alimentation normale", notamment au dîner, avec, c'est vrai, quelques jours plus hypocaloriques. L'entraînement, la prépa' marathon faisant le reste pour fondre et être présentable sur la ligne de départ des Champs le 07  avril.


Bon voilà cette dernière semaine (avec un p'tit RDS qui ne m'a jamais déçu) sera logiquement très allégée. Un A/R express à la Capitale et j'espère revenir ici vous raconter mon nouveau record (allez ... on y croit ;)) ... et si ce n'est pas le cas ben au moins narrer une bonne course sur laquelle je me serais fait super plaisir !