mardi 26 août 2014

Île d'Aix - **** fin de saison 2014 **** -

Bon et bien voilà la saison est terminée sans avoir l'impression qu'elle est réellement commencée. J'exagère à peine. En fait depuis Lanzarote mi mai c'est un peu comme si plus rien ne s'était (bien) passé.

Je vous avais quitté sur un accident de vélo fin juin avec une plaie au coude gauche, un gros hématome au genou et une déchirure musculaire au mollet.
Après 15 jours d'arrêt j'avais pu reprendre tout doucement (avec une perspective hyper enthousiasmante de rebondir sur l'IM Barcelona) mais avec ce problème récurrent de poids, une forme à pied très, très moyenne et une envie et un plaisir pas forcément évident à trouver. Paradoxalement en natation c'est là que j'éprouvais le plus de plaisir, sans gêne au coude qui plus est, avec une perception de consolider mes récents progrès.

Oui donc le coude n'était plus trop une gêne. Tout au plus il était difficile de m'y appuyer lors des séances de gainage ou en position aero sur un enrobé pourri mais au vu de ce qui m'était arrivé le 20 juin je ne pouvais qu'être satisfait de pouvoir m'entraîner correctement.



En cette période estivale, en plein mois d'août, de beaux blocs de charge se profilaient. Autour du WE du 15 août je venais d'ailleurs d'en effectuer un joli sur 3 jours avec notamment un BTD sur Bdx-Lac avec les copains des Pompiers de Bordeaux Triathlon suivi du 15km de l'ile d'Aix.


Largement moins au point que l'année précédente le plaisir et la performance (relative) n'en étaient toutefois pas affectées. Toujours dans ce superbe cadre insulaire, sous un beau soleil mais sans trop de chaleur je n'ai mis que 1'44 de plus (54'48 vs 56'32) pour ce 15km >>>  résultats

Plutôt (re)motivé pour la suite de la prépa avec en ligne de mire, 15 jours plus tard, le L de Vichy le destin a voulu que 2 jours après ce 15km de l'Île d'Aix je me blesse à nouveau au coude.

Cette fois, en chutant d'une hauteur de 3m (celle de l'échelle qui m'amenait sur mon toit), je n'ai laissé aucune chance à ce coude gauche. Fracture de la tête (ou cupule) radiale légèrement déplacée. Mais aussi une côté fêlée, de grosses contusions à la hanche. Bref ... avec une fracture et une immobilisation de 5/6 semaines c'est 1- Adios Barcelona et 2- clap de fin sur la p*ùm!^$ de saison 2014.


Plâtrée une semaine le chirurgien, après radio de contrôle, m'épargne l'opération - le déplacement est suffisamment léger pour que tout se remette normalement en place - mais c'est bien 2 mois sans activité physique en faisant toutefois le max d'auto-rééducation.
Après les 2 premiers jours de vraies souffrances physiques au coude puis aux côtes je continue donc à douiller sévèrement par moment. T'avais qu'à pas faire le con, Charlie :(

Bon et puis la suite ???

A l'heure actuelle la question se pose réellement de continuer ou pas. Ai-je encore la motivation ? Ai-je assez de plaisir ? N'ai-je pas trop de contraintes à gérer pour m'épanouir pleinement ??

J'ai un semblant de début de réponse, après ce nouvel incident, en ayant comme une sorte de soulagement "Oufff j'en ai fini de galérer à caser mes entraînements, à jongler avec le boulot, la famille, à en chier sur mon vélo ...". Dans le même temps j'ai du mal à ne pas me projeter sur 2015 et à lorgner sur les belles courses. Alors que faire ????   Pour le moment je n'en sais rien et il est de toute façon trop tôt pour prendre une décision ...

A bientôt !