vendredi 30 mars 2018

Marathon de Bordeaux



.... où comment, sur un malentendu, ça peut marcher ! Fais gaffe à toi Jean-Claude DUSSE, t'as un client là ;))

Oui car c'est tout de même un truc de ouf qui m'est arrivé ce samedi 24 mars sur le marathon de Bordeaux. C'est même limite branleur de base quand tu dis que t'es là pour faire un big training et que tu viens faire 19 secondes mieux que ton record vieux de 5 ans, et pour lequel tu t'étais spécifiquement préparé. A la rigueur sur un 5 ou 10 km voire un semi mais sur 42 bornes c'est un truc qui arrive rarement. C'est tellement spécifique cette distance ... !


12S - distance running - ~55km/week


Pour ajouter du mode branleur à l'affaire les conditions météo étaient loin d'être idéales (pluie & vent mais T° idéale ~ 10°C) et j'ai couru 95% du temps tout seul. C'est même ce dernier paramètre qui est assez délire car, sincèrement, sur les 12 derniers kilomètres c'est bibi dans la pampa seul au monde quoi !

Alors oui mentalement, aucune pression, détaché comme ce n'est pas permis du chrono mais tout de même, MERDE, y'a un truc chelou là hein :))
Et je l'ai bien couru hein .. j'vous voir v'nir là les gars .. comment ça j'ai coupé ;))) :



J'vais pas me faire des nœuds au cerveau plus que ça, hein .. C'est beau ce qu'il m'arrive .. c'est tellement rare quand ça se passe dans ce sens.

Tiens d'ailleurs j'y pense là, mon record sur semi date de mai 2009 à 3 semaines de mon 1er IM à Lanzarote (1h14'29) . J'y connaissais pas grand chose à l'époque en terme d'entrainement triathlon et encore plus Ironman mais voilà, sur la charge, et à ma grande surprise alors que pendant 2/3 ans je bloquais sur les 1h15 j'avais battu mon record ce jour là à ma grande surprise. Comme quoi, hein ..... ;)))

Et maintenant pour en savoir davantage je vous invite à lire mon CR ici :

http://www.u-run.fr/79328-marathon-de-bordeaux-record-perso-et-podium-pour-chris-noclain


samedi 3 mars 2018

Trail Pujols

Il faisait froid, très froid ce dimanche 25 février. Il faut se lever tôt, très tôt (ça va encore ça ..) et aller courir sur les coups de 9h sur un terrain bien vallonné tout comme j'aime ... pas ! . Rien d'engageant donc ;)

Mais bon, une fois sur place, j'suis content de retrouver pas mal de copains. C'est Lucho qui m'a parlé de ce trail de Pujols (24km - 700m D+) donc il est évidemment là (encore heureux :) mais il y a aussi Biraute Gitaneaddict et quelques autres pompiers. Cerise sur le gâteau je découvre que c'est Patrick Meynard qui est aux commandes sono. Cool ;)

Départ en 1ère ligne avec LuchO et quelques costO comme BirO. Initiative intéressante de la part des organisateurs : Au terme du 1er kilomètre celui qui tape dans le jambon en tête le remporte. Autant dire qu'il y a des motivés ça part vite mais pas autant que je l'imaginais.

Ce fameux kilo se trouve au terme d'une belle bugne de ± 100m et c'est Lucho qui va tâter du Jambon. Superbe !!! J'ai pu voir la bagarre à quelques mètre derrière .. Super FUN ! -->  La vidéo du 1er KILO JambonOOOO


Ensuite je prends tranquille (sic) mon allure de croisière et rode aux alentours de la 7 ou 8 ème place. Pendant quelques kilomètres je suis en compagnie de Biraute et 2 autres gars. A la faveur d'une descente je m'échappe et me retrouve peinard pour poser mes pieds (j'ai toujours peur de me faire une cheville sur ce type de terrain et d'autant plus quand y'a quelqu'un juste devant).

J'ai un point de mire le trio de tête avec Lucho puis 2 gars isolés sur lesquels je reviens doucement mais sûrement.
Avant de revenir sur Pujols (2 boucles distinctes, une au sud puis une au nord, pour faire les 24km) je reprend les 2 gars et apprend par la même occaz' qu'ils font le combiné (12km la veille au soir + 24 le lendemain) et que nous ne sommes donc pas sur le même classement.

A mi-parcours c'est la ravito et là légère angoisse. Y'a que quelques gobelets d'eau et de .. la soupe :/ Là c'est de ma faute, c'était bien précisé qu'il n'y avait pas de ravitaillement, j'aurais du prévoir a minima un p'tit gel ou équivalent. Et avec seulement un kiwi et un café à 6h' du mat' je me dis que ça va faire juste ;)

Je réduis un peu l'allure pour attaquer cette 2ème boucle de 12km. C'est un peu + boueux, un peu plus technique avec des passages où faut quand même y aller à grimper avec les mains, quoi !

Mes 2 comparses sont juste là derrière, à quelques mètres toujours mais je fais en sorte que ça ne rentre pas.
A 3 ou 4km de l'arrivée là j'ai un gros coup de moins bien. L'expérience je l'ai et c'est clair .. ça part en hypo c't'affaire ! Clairement je n'ai plus les yeux en face des trous, je frissonne encore + (Ah oui car toute la course j'ai vraiment pas eu chaud .. pas assez couvert pour les -2°C malgré le soleil) et doit doubler de vigilance pour ne pas tomber et/ou me blesser.

La perte de temps est importante sur ces derniers kilomètres et me fait reprendre par un des 2 gars derrière. Biraute est là aussi pas loin derrière finalement ...

Beau ouff de soulagement à la fin donc ! A la faveur de 2 combinés devant je prends la 3ème place de ce 24km.



Pour couronner le tout c'est Lucho qui l'emporte ! J'suis comblé :) Un beau podium plein de pinard et de victuailles en tout genre.
A titre perso complètement ravi car sur un terrain qui ne m'est carrément pas favorable et sur lequel je ne m'entraîne jamais (et avec 4/5 kg en trop :/) je m'en suis super bien sorti.

Bientôt le marathon de Bordeaux, j'espère faire une belle balade la + courte possible mais en prenant beaucoup de plaisir .