mercredi 28 mars 2012

Duathlon de La Rochebeaucourt - 24 mars 2012 (24)


Cette fois-ci nous y sommes, et pour fêter cela dignement la météo est de la partie. Début de la saison de triathlon en fanfare avec un beau soleil en prime.  Il n’est d’ailleurs pas exagéré de parler de chaleur … Un régal en perspective ?
Et bien oui, en ce qui me concerne ! Venu là en Dordogne pour faire le point après des semaines de durs entraînements (Merci Coach ;)) , disons que je me suis bien « amusé » avec un résultat tout à fait à la hauteur de mes attentes. C’est important aussi de voir que les efforts servent à quelque chose …



Un départ prudent, plus que d’habitude dirais-je, d’autant plus  que nous avons d’entrée une sacrée grimpette de 400m. Devant çà part très, très fort .. je vois la foulée bondissante de Lionel Roye le faire s’éloigner à toute vitesse. Deux bayonnais sont à ses basques …

En haut nous redescendons, dans un premier temps, via un passage style single-track où je me fais une frayeur en me tordant la cheville (l’autre c’te fois .. la droite !) sans gravité, heureusement ! Dans un second temps, descente sur bitume avec un virage à droite serré, en dévers où la vigilance est de mise. Un court passage sur du plat avant un coup de cul d’à peine 100m avant de rejoindre l’aire de transition. Je suis environ 10ème au 1er passage.

Seconde boucle, je suis avec GG dans la montée et au moment de basculer dans la partie non stabilisé je fais un p’tit effort pour repasser devant Greg P. (juste pour voir où je pose les pieds et éviter l’irréparable au niveau chevilles). En continuant sur ma lancée je maîtrise tout de même mon allure pour finir assez frais cette 1ère cap (4km).

Une transition bien négociée et me voilà partie sur le vélo, pour 32km, en 8ème position. Là encore d’emblée nous attaquons le morceau le plus difficile, cependant ce n’est pas 400m mais pas loin de 1km vraiment difficile puis 1500m en faux-plat montant & cassant.
Là encore j’ai GG à mes côtés, nous reprenons Thor … j’ai le droit à une mise en garde de l’arbitre d’ailleurs en me demandant de faire attention … Suis à distance, pas de souci, mais me cale sur le rythme de GG dans cette partie où il est plus à l’aise que moi. Dès que c’est plus roulant je repasse devant, nous reprenons 1 ou 2 gars peut-être, je ne sais plus bien. Puis au moment d’attaquer la descente du retour j’ai (déjà) Pierre G. qui me rattrape .. je n’hésite pas une seconde à lui emboîter le pas. Nous ferons une demi-boucle ensemble réglo ..  en haut de la bosse il partira définitivement, trop costaud.


Dans le même temps, cet effort m’a permis de revenir sur Morgan A. (mon ex-coéquipier) et d’Anthony Z. un bayonnais. Avec Benoit K. et Lionel devant nous sommes donc là, à 3, pour la 4ème place. Plus à l’aise que moi dans les montées mais étant, de mon côté, plus à mon avantage sur la partie descendante du retour (vu çà dans le 3ème tour) je décide de faire l’effort dans la dernière boucle, dans la côte justement, pour ne pas me faire reprendre et engranger ainsi, avec le retour roulant, de précieuses secondes pour la dernière course à pied. Je les savais meilleurs coureurs que moi les 2 loustics, fallait tenter un truc.

Au moment de rentrer dans le parc Pierre G. part à pied, il a une cinquantaine de secondes d’avance, tandis que j’ai 30 secondes d’avance sur mes 2 poursuivants. Elle ne va pas être simple cette dernière course à pied me dis-je ! Je redoute, pour bien le connaître, momo la gazelle !!
Visuellement Pierre, devant, est presque à portée de main dans la montée. Cependant je fais gaffe à ne pas me mettre dans le rouge de suite pour répondre à un éventuel retour des 2 de derrière. Car sur ces 2 tours à pied c’est bien le retour de Morgan et Anthony qui m’inquiéte …
Pointage à mi-parcours, j’ai repris du temps sur le 3ème mais sûrement pas assez pour le reprendre. Là, maintenant, il faut tout donner  sur le dernier tour, y’a plus moyen de me faire reprendre. A tort certainement, je me retourne de plus en plus mais ne me sens plus menacé. Je sais que la 4ème place est acquise avant le dernier coup de cul. Ouf …..
4ème scratch donc sur ce championnat d’Aquitaine de duathlon dominé par Benoit K. Je suis à ma place, c’est cool .. j’ai fait une bonne course !



Au niveau du classement par équipe, l’Aviron Bayonnais emporte le titre aquitain sans discussion en plaçant 3 hommes dans le TOP 6 (Bravo à eux !) . Bouliac Triathlon en faisant 4 ; 7 (GG) et 10 (Thor) est tout de même vice-champion d’Aquitaine, mais la saison est longue et nous saurons être plus compétitifs sur les joutes à venir ;)

Résultats : 4ème / 121 arrivants (3ème aquitain) – temps 1h24’18

Désormais nous allons rentrer dans la partie spécifique de la préparation Francfort. Avril va être déjà intéressant avec une légère (euphémisme ??) augmentation de la charge, un stage d’une semaine en Espagne et un WE de compétition du côté de St Pée pour couronner le tout.

dimanche 11 mars 2012

10 km de St Médard en Jalles - 11 mars 2012 - (33)

Je t'Aime Moi Non PLus tel pourrait être le résumé de mes courses sur 10km.
Sans doute je ne passerais jamais sous les 34' .. pas bien grave mais symboliquement çà me tenait à coeur d'y parvenir. Je ne suis pas fait pour çà, je n'aime pas non plus trop çà ..n'y aurait-il pas une relation de cause à effet là ? ;))

Bien stressé les 2/3 jours qui précédent cette course, la 1ère avec un véritable objectif ... ! Et ce n'est pas forcément la meilleure chose qu'il soit, mais j'y peux rien .. un 10 km en perf' çà me fait flipper  !

En début de saison j'avais demandé au coach d'intégrer cette course dans la longue prépa' menant à Francfort.
Sans bosser la VMA à pied mais plutôt sur le vélo (suite à souci mollet) .. je suis pourtant en bonne forme. Les dernières séances à allure spécifique montre qu'il n'est pas utopique d'envisager un sub34', et ce d'autant plus qu'en ce début de saison je suis à un poids convenable (73-73.5kg), chose qui ne m'était pas arrivé de la saison 2011 et que j'avais connu, pour la dernière fois, à l'été 2010 pour Regensburg.

Bon... la course en elle-même:  Bonne température (± 10°C), beau soleil, de bonnes sensations d'avant-course .. seul un vent froid modéré de nord vient gâcher ce beau tableau ...

Départ avec une grosse densité de coureu(se)rs, il faut être vigilant mais c'est largement jouable .. 3'19 au km1 .. tout va bien .... je fais ma course sans m'occuper des autres ..
Ce sera (presque) parfait jusqu'au passage du 5ème kilomètre (16'50) .. je dis "presque" car pendant les 3ème et 4ème j'ai du me farcir le vent de 3/4 face, en étant dans l'allure visée (± 3'23/km) mais en piochant dans mes réserves peut-être.
En tous cas dès le 5ème km passé, léger faux plat montant, je réduis l'allure mais trop apparemment .. je perds 10"/km dès le km suivant. Entre le 6 et 7ème je relance mais ce ne sera que du 3'28/km. S'en suivra un dernier 3000m bien compliqué aussi bien dans la tête que dans les jambes ... forcément ... remember "je ne suis pas fait pour çà pis c'est tout ..."
Même sur les 300 derniers mètres sur piste je n'arriverais pas à me surpasser (à quoi bon ??) ... Chrono final 34'35, hyper déçu ... surtout car je sais que j'ai laissé là une des dernières chances d'être "qi" symbolique version séniors.

Après il faut relativiser, depuis mes débuts en triathlon je n'ai jamais été aussi bien, aussi tôt dans la saison ..Ce ne peut-être que très prometteur pour la suite, car je sais, on a vu le programme jusqu'en juillet avec le coach Nick, que çà va monter en puissance très intelligemment.

Prochain RDV dans 15 jours sur le duathlon de La Rochebeaucourt pour les retrouvailles avec la grande famille du triathlon aquitain !

Résultats

Place au général : 57 / 1227
Temps : 0:34:35  Moyenne (km/h) : 17.349
Place / Nbre dans cette catégorie : 36 / 318
Dossard : 77
Club : Bouliac Tri
Catégorie : SEH




A 200m de l'arrivée - la tête des 'mauvais jours'