mercredi 6 juin 2012

MD de Sireuil (16) - 03 juin 2012


Le Half de Périgueux annulé me voici sur le MD de Sireuil en ce dimanche 03 juin. Après 2 jours quasi caniculaire le temps est plus supportable, c'est même légèrement humide en matinée. Dans l'aprèm' le temps deviendra ensoleillé avec parfois une bonne impression de chaleur. Le cadre est vraiment sympa ... tout pour faire une superbe course .. !

Et puis elle est tout de même importante cette course, elle me sert de demi-IM de prépa' pour Francfort dans un gros mois. L'occasion d'une sorte de belle répétition générale ...

  

3000m dans la Charente pour débuter. Elle est fraîche mais bien agréable, et avec un courant loin d'être ridicule. Y'a qu'à voir mon chrono de 36'50 (32ème temps).
Vraiment eu de très bonnes sensations à nouveau, de bons appuis et une capacité à changer de rythme pour aller reprendre des pieds quand il le fallait. Cela reste des points positifs que je prends volontiers .. ils se font si rare en natation ;)
Je ne suis qu'à 3'32 de Lionel ROYE, sorti en tête de l'eau, ce qui reste très correct. Bon OK le courant nivelle pas mal et avantage les 'mauvais nageurs' ... mais bon j'crache pas sur cette aide précieuse ;) 



Une bonne T1, sans précipitation mais avec précision, et me voilà sur le Canyon côte à côte avec Ludo Prouzet et Bruno Mercier.
Le premier s'en ira très rapidement tandis que le second m'aura en point de mire pendant de nombreux km je suppose.
  
  


Pour avoir reconnu le parcours dans la semaine, on va dire que je suis moyennement confiant. Y'a tout de même pas loin de 1000 de D+ au total, et moi, quand çà grimpe, je suis carrément aux fraises. En plus je trouve le revêtement particulièrement en mauvais état (failli me faire mettre à terre 4 jours auparavant) mais finalement pendant la course, étant 'dedans' justement, çà m'a moins dérangé. La chance, par contre, c'est que nous avons un vent dominant ouest. Vu le profil/orientation c'est bien mieux ainsi qu'orienté Nord ....




Rapidement je me trouve en compagnie du dossard 436. Il me mettra minable sur le début de la boucle, là où majoritairement il y a le plus de denivelé, et je reviendrai sur lui sur les parties plus roulantes. Tout cela a été très réglo mais l'aide psychologique a été indéniable.
Jouant davantage sur le feeling que sur le capteur de puissance (j'y ai jeté tout de même un regard assez fréquent finalement) tout en pensant à bien m'alimenter et à boire (important en vue de l'IM !!) , les kilomètres ont défilé vraiment rapidement. Je pense me souvenir qu'on m'annonce 16 ou 17ème à la fin de la 1ère boucle puis vers la 12-13ème place à mi-parcours ... je poserai à la 11ème place (10ème apparemment vu les résultats) en même temps que Mickael Duvacher (dossard 436).
Le chrono n'est pas si mal : 2h13'02 / 79,5 km GPS - 10ème temps



Une très bonne transition, là encore, sans stress inutile, tout sous contrôle pour bien checker ce que j'ai à faire. C'est parfait !
J'entends : "allez  .. ils sont pas loin devant ..."  .... Mon objectif prioritaire est de tenir l'allure cible définie par Nick. Et si çà tient, me dis-je, je rentre tranquille dans le top10 (2ème objectif).
Les sensations sont excellentes d'entrée et dois même me freiner pour ne pas aller trop en-deçà des 3'50/km. Une bosse à passer, nous sommes sur le haut du parcours et çà cogne pas mal.

Sur la partie en A/R du parcours, et cela m'a pas mal aidé, j'ai pu visualiser l'écart avec les gars de devant. Lionel Roye bien devant, (Simon Billeau a vraiment trop d'avance pour avoir l'occaz' de l'apercevoir) 2 ou 3 gars esseulés puis un paquet de concurrents étendu en quelques centaines de mètres. Effectivement ils ne sont pas loin ... par contre mon pote du jour (dossard 436) est toujours là également à quelques encablures.

La fin de la boucle s'effectue le long de la Charente sur terrain stabilisé tout plat ...vraiment ce que j'aime. Seul ce vent de face est de trop ! J'en ai limite froid (m'étant pas mal aspergé) quand je me retrouve à l'ombre. Ceci dit j'ai un autre souci, l'ischio gauche semble vouloir me jouer des tours aujourd'hui. La légère pointe est là et je dois composer avec .... Grrrrrrrrrrrrrr !
1er tour bouclé en environ 25' .. Ludo Prouzet en ligne de mire que je doublerais vers le 6ème. Un échange rapide pour me dire que j'ai moyen d'aller les chercher devant (il est vraiment sympa ce Ludo, tiens ).



Bon sur ce 2ème tour c'est déjà plus compliqué de visualiser les hommes à aller chercher. Richard Hobson est repris (contrairement à La Jemaye), je cours plus vite que Lionel Roye puisqu'il est "en retard" (versus 1er tour) sur l'A/R où nous nous croisons . Tout cela corrobore assez bien mon impression d'être dans le tempo et de faire le job à pied.
D'ailleurs avant la fin du 2ème tour je reprends Nicolas Onillon, pas au mieux, et ai en ligne de mire son coéquipier de Parthenay : Yann Thomas

Sur le dernier tour je ne sais pas très bien à quelle place je me trouve en fait. Objectif : finir plus rapidement en allant chercher Yann ! Seulement je dois faire hyper gaffe à mon ischio, car dès que j'allonge davantage la foulée je sens que çà peut partir en cacahuètes c't'affaire.
Après le coup de cul, passé pour la 3ème fois donc, Yann est là ... accélération cadencée pour ne pas qu'il soit tenté de s'accrocher (faut pas rigoler, non ! ;) ... dernier U-turn, dernier chouchou et maintenant c'est Pierre Massoneau que j'ai en ligne de mire (mode pac-man, quoi ! ).
En me calant dans la foulée d'un coureur à pied de mon coin (dossard 339), qui est dans son 1er tour donc assez fringant, et que je croise sur les courses girondines (le monde est petit) mon allure gagne 10"/km et je reviens vite sur Pierre. Je temporise un instant puis remet un coup de booster à 1500m du but ....



Et c'est là qu'on m'annonce 4ème ... pooooow énoorme ...  sincèrement je n'y crois pas !! En me retournant  2 ou 3 fois pour assurer mes arrières je finis avec ce qu'il me reste, sans calculer .. j'en oublie même mon ischio. Par contre dès la ligne il se rappellera bien à moi :/
Chrono de 1h15'54 / 19,53 km GPS - 2ème temps. C'est bien mais, en toute modestie, il y avait la place pour faire un peu mieux je pense.

Loin de faire la fine bouche, bien au contraire, c'est une satisfaction et une fierté assez monstrueuse de pouvoir s'immiscer dans un tel TOP 10. Le travail, le sérieux et l'application voient ici en partie se faire récompenser. Et c'est drôlement important ...



D'ailleurs, si besoin en était, j'ai eu ma dose de confiance pour le dernier mois de prépa'. Mais je n'oublie pas que, même si celle elle est primoridale, çà ne fait pas tout. Je dois continuer à être tourner à 100% sur l'objectif du 08 juillet et ne pas me contenter du travail effectué et/ou m'éparpiller.
A défaut d'avoir un énorme moteur, les qualités pour le long sont là ... faut continuer à bosser là-dessus, et pour cela Nick veille comme il faut .... !

Résultats : 4ème / 230 participants  -  4h08'22