mardi 17 septembre 2013

Triath'long de la Côte de Beauté - Half ROYAN



Un dossard de dernière minute, une prévision météorologique à 10 jours annoncée plutôt encourageante et des jambes musculairement retrouvées. Sur le papier ce L de Royan promettait beaucoup !
Malheureusement, il faut bien l’avouer, les trombes d’eau ont quelque peu gâché la fête ! Mais « un peu » seulement … car l’équipe d’organisation et les bénévoles ont su tout de même rendre cette dantesque édition 2013 des plus agréables. Un énorme BRAVO à eux !

Au niveau des intentions sur cette course elle-même, arrivé là en mode « j’ai fini ma saison et viens prendre du plaisir et des repères pour 2014 », j’ai tout de même, évidemment, bien envie de me rentrer dedans et mettre à profit ma prépa’ Vichy. Sur le papier le top10 semble inaccessible avec des Poulat, Roye, Degham, Krylov, Pannier, Landon, , Pernet, Joussemet, Onillon ou Rouvier et toute l’armada rochelaise. Seulement c’est un objectif que je garde tout de même dans un coin de ma tête car, comme dit plus haut, j’ai retrouvé un niveau à pied vs Vichy qui me paraît bien intéressant.

En natation je suis surpris qu’il faille partir derrière une arche, pas forcément large, et me retrouve assez loin derrière celle-ci. Il me faut une quinzaine de secondes pour toucher l’eau et ensuite m’isoler sur la gauche afin d’éviter la masse. Tant pis je préfère nager quelques mètres supplémentaires et m’éviter des angoisses. Ce sera finalement bien mieux qu’à Vichy, en tous cas dans les sensations. Très bien !
La houle est bien présente et il me faut être vigilant pour, soit ne pas boire la tasse, soit faire un coup de bras dans le vide. Première bouée à 800m en mode « cruising half », là encore je vire large pour éviter le contact, lève bien la tête pour voir la prochaine bouée (bien visible). Retour RAS : juste accompagné de deux gars qui me permettent de ne pas m’endormir.
Mon chrono affiche 29’10 (content !) – temps officiel  [avec une partie de T1] 30’20 – 32ème temps  

Sur le vélo, parti juste en trifonction malgré les trombes d’eau et le fort vent, j’ai peur d’avoir froid. Finalement très vite rassuré, et étonnamment, cela ira très bien sur ce plan tout au long des 92km.

A retenir sur la partie vélo :

-          >> La perte de mon Edge Garmin au km 36 et, avec tout de même une hésitation, l’obligation de m’arrêter, faire demi-tour et repartir.  Je dis « obligation » car, quelques km avant,  ayant fait l’effort de doubler R.Hobson et O. Journaux ça m’embête de les laisser partir. Tant pis …

-          >> Mon 1er tour vélo à ± 310W de NP sans forcément l’impression d’être à l’arrache : les côtes de Meschers montées à l’offensive ont fait grimper cette valeur. 14ème à la fin de cette boucle je ferais toute la seconde seule avec parfois en ligne de mire quelques gars.

-         >>  Deuxième boucle plus compliquée notamment lors du dernier passage à Meschers. Là sans doute je paye les efforts du 1er tour.
-          Un chrono de 2h29 – 11ème temps – 295w NP

 A pied je sors du parc en 13ème position juste devant N.Onillon . Confiance relative car, même si le but maintenant est clairement d’aller chercher le top10, je ne sais pas comment je vais réagir après le vélo avec de telles conditions climatiques (mes muscles aiment généralement avoir bien chaud ;)) . Sur ce début de parcours les conditions sont encore plus exécrables que sur le vélo . Des bourrasques bien humides de vent viennent me gifler et me scotcher à la corniche. Vigilant du coup au tracé (je ne vois pas grand monde devant :( l’allure est à peine sous les 4’/km .. plutôt bien en deçà de l’allure visée !


Des passages dans le sable, des montées d’escaliers.. cette boucle de 7.5km est bien sympathique !  Enfin je vois du monde devant, y’en a bien 2 ou 3 là dedans que je vais reprendre me dis-je ;)
Si P.Massonneau, victime de douleurs abdominales –je suis aux 1ères loges pour le constater ;)-,  et R. Hobson sont effectivement repris je n’arriverais pas à aller chercher  O. Journaux . En cela j’aurais pu avoir un allié de circonstances pourtant en la personne de T.Renneteau : Nous sommes ensemble pour la dernière boucle de 5km (gros point positif d’ailleurs pour la lisibilité de la course que d’avoir cette boucle indépendante !!) en 10 et 11ème position. Je tente une accélération timide, ça reste au contact. Par contre quand c’est lui qui démarre je ne sais pas répondre … Il ira chercher la 8ème place. Sans, à 2km du but, reprendre D.Bardi ben j’aurais eu la place du c**.

Là du coup je rentre in extremis dans le TOP10 (4h20’25) avec une course à pied légèrement décevante (1h21 – 19,8km) mais à relativiser à la vue des conditions et au fait qu’il s’agit tout de même du 8ème temps.

Pour conclure je tiens à remercier à nouveau l’équipe d’organisation et les bénévoles pour cette superbe épreuve. Les retours des années précédentes étaient excellents. Ils le sont tout autant cette année et ce n’est pas volé … j’ai lu, et je partage entièrement cette avis, que c’est dans la difficulté que l’on reconnaît la valeur d’une organisation. Là-dessus ils sont au top !


Résultats :  10ème / 560 arrivants 





lundi 9 septembre 2013

VichyHalfTriathlon



Quasiment 5 mois après le premier objectif majeur de ma saison, le Marathon de Paris, le 01 septembre se présentait le deuxième big objo de la saison : le 70.3, L ou encore Half IM de Vichy (oui, oui on s'y perd un peu dans toutes ces appellations).

Comme je disais dans mon billet précédent, malgré une superbe prépa', j'arrivais dans l'Allier quelque peu diminué. Je ne l'ai pas joué à l'envers : lorsque à Agen je m'aligne sur le S j'y vais pour performer et donner tout ce que j'ai.
Par contre lorsque j'ai senti la pointe à l'ischio je n'ai pas hésité à jeter l'éponge. Et une semaine après je ne l'ai pas regretté au vu de la course effectuée : second  >> EnorMOUS !!


Retrouvé l'interview avec Sylvaine CUSSOT d'I-RUN pour en savoir davantage sur la course !




j'ai aimé :

-  le parcours vélo et la confiance affichée avant et pendant l'épreuve >> SMS au coach la veille " .. il me plaît bien ce parcours vélo ... ". Si j'dis ça c'est que .. hein .. je savais que j'avais moyen de sortir un beau truc.
- la gestion de mon état musculaire sans négliger la performance.
- l’ambiance générale et le WE entre potes
- relativiser -vs le Full notamment- et se dire sans cesse " .. ce n'est qu'un Half ..." ;)

j'ai moins aimé :

- le fait de ne savoir qu'à 3km de l'arrivée vélo que je suis en 4ème position.
- me retrouver seul avec J.Morel sur la 1ère boucle à pied avec obligation pour nous 2 de sauter ou passer par dessous une arche gonflable et être aux aguets pour ne pas se tromper de parcours.
- le manque de variété glucidique à la Pasta Party ;)
- pas de podium scratch sur le half et seulement les 3 premiers sur l'IM (Prize Money sur 10 têtes pourtant)

Résultats : 2ème/ 564 arrivants

podium AG M35-39

Bon et puis impossible de terminer ce billet sans évoquer les fantastiques performances de mes camarades aquitains sur Half et IM : 

Honneur au plus vieux , Jérôme B., qui vient terminer, sur le full, 1er amateur, 9ème au scratch et Champion d'Europe ETU LD en catégorie vétéran (temps 9h00'09 !). Big RESPECT !!!

Idem pour Ludovic P. en catégorie M35-39 (1er) et Pierre G. (4ème) même si ce dernier, légitimement, pouvait prétendre à mieux.

Nico N., Christophe B. et Alexandra R. pour leur bonnes performances sur le half avec mention particulière pour la dernière nommée puisqu'elle termine 2ème féminine en moins de 5h. Quelque chose me dit que l'on a pas fini entendre parler d'elle  ;)

And last but not least .. et parce que c'est en grande partie grâce à lui que j'étais à Vichy  .. je voulais absolument être là pour le voir terminer son premier Ironman .. mon Lucho qui a excellé et fait part d'une belle maîtrise pour boucler cette épreuve en 9h38 (2ème M25-29). J'étais là juste derrière la ligne vers 16h40 en ce dimanche et le voir lever les bras, frais comme un gardon, a été une des plus belles images de ce WE.

Crédit photos : Thierry SOURBIER