dimanche 4 décembre 2011

- Peau neuve

A nouveau challenge, nouvel habillage du blog !!
En 2012 on change tout .... ou presque : nouveau club, nouvelle façon de s'entraîner .. et donc nouvelles couleurs & nouvel en-tête pour la e-touch' narcissique de tout (bon) triathlète qui se respecte.

Un grand merci à mon pote Cyril 'Pépito' Moreau pour la réalisation de la nouvelle bannière d'en-tête. Il a parfaitement répondu à mes attentes et est même allé au-delà en me concoctant un truc-qui-bouge-de-dingue. Ce ne fût pas anodin comme boulot , et je l'en remercie encore une fois très chaleureusement de m'avoir accorder cette faveur. Bisou copain ;)








Sinon j'en profite pour donner de petites news.
Quatres semaines maintenant que je bosse avec le coach Nick, c'est assez différent, je m'en doutais, et çà me plaît.
C'est la reprise donc assez tranquille mais le volume est déjà intéressant, avec par exemple 700 bornes de vélo en novembre (jamais roulé autant à cette période là de l'année). Intéressant le travail à la puissance bien que le powertap soit assez capricieux je trouve ...
Comme souvent à pareille époque une légère baisse de morale, sans savoir vraiment pourquoi.
Toujours mon problème de poids, il faut encore un peu plus de volonté (vas-y gars !!) .. çà m'évitera certainement des petits désagrément comme la micro contracture qui est venue (encore) me faire chier.
J'ai de nouvelles sensations dans l'eau, je ne sais pas si çà se concrétisera sur le chrono en 2012 mais en tous cas je me rends compte de beaucoup, beaucoup de choses.


Un nouveau point pendant les Fêtes sera fait ici même, en attendant j'vous laisse profiter de ce nouvel habillage .. j'espère que çà vous plait ;))

jeudi 27 octobre 2011

- Bilan saison 2011 ... et vivement 2012 !!

Et oui vivement 2012 ... et son lot de changement ! Déjà l'année dernière, à pareille époque, je me languissais, au crépuscule de la saison 2010, de cette année 2012. Nous y sommes maintenant (ou presque) ... en tous cas la saison 2011 est achevée . Année 2011 qui me servait de transition entre une excellente année 2010 et une 2012 qui promet plus encore, fort de l'expérience acquise et des orientations technico-tactiques asssociées.

Mais avant de parler de la saison à venir, faisons une passe rapide sur 2011.

Toute cette année me servait donc à préparer 2012. Comme je le disais y'a un an :

" .... Progresser en natation, conserver le niveau à pied et travailler qualitativement sur le vélo (la quantité n'étant qu'étroitement liée à des facteurs incontrôlables) seront mes axes de travail. Dans le même temps j'ose espérer qu'avec ce travail je pourrais faire bonne figure sur les épreuves régionales de triathlon. "

Sans être transcendant je pense être arrivé à mes fins, ceci dit les progrès en nat' ont été sommaires (mais ont le mérite d'exister), à pied le volume a été fortement restreint et je ne pense pas avoir régressé, preuve en est ce marathon de Paris en 2h49 en sortie de blessure, en "mode touriste" avec +6 kg sur la balance. A vélo, là aussi, beaucoup moins de quantité mais un travail plus qualitatif, pas autant que je l'aurais voulu, sans pour autant perdre de mon coup de pédale. Là, à titre d'exemple, parlons du sprint de Cadarsac ou du CD de Bergerac où mes temps/classements vélo sont pas dégueu'. Sans compter que je n'ai pas été ridicule sur les courses UFOLEP, outre le fait d'avoir pris du plaisir (même si çà reste dangereux) j'ai bien bossé sur les quelques courses faites dans le 33.

Pour ce qui est "faire bonne figure sur les épreuves régionales" n'ayant finalement pas beaucoup couru en solo, mais plutôt par équipes, l'objectif n'est pas atteint car dans les 2 cas je n'ai pas brillé. Et mis à part Mimizan nous n'avons pas réalisé de grandes prouesses non plus en équipe !

Finalement cette année aura été pas mal occupée par la préparation d'Ö TILL Ö. Mes progrès dans l'eau viennent principalement du fait d'avoir nagé énormément sur une période de 8 à 10 semaines. La technique, elle, ne s'est pas vraiment améliorée mais j'ai developpé le haut du corps, et ce d'autant plus que toute la saison j'ai suivi une programme de musculation spécifique. Initié par mon Lucho j'ai pris plaisir à travailler les triceps, le dos, à faire des élastiques (http://les4nages.fr/contents/media/l_stretchcordz_with_paddles01.jpg) .. et je pense que cela a été bénéfique faute d'améliorer la technique.

Même si cela fait sourire Christine, l'impression qui m'est laissée par cette saison est d'avoir limité le temps consacré au sport (pour profiter ainsi un peu plus de toute ma jolie p'tite famille .... ;)), sans pour autant régresser, permettant une certaine régénération mentale en vue de la grosse saison à venir.

Et oui on y (re)vient à cette fameuse saison 2012. Je crois que j'y pense depuis la fin de l'IM Regensburg 2010 ... déçu comme jamais d'avoir loupé la qualif' Hawaii je savais que 2011 serait une année off, sans IM et que je tenterais tout 2 ans plus tard.
Cette année ce sera donc FRANCFORT et son championnat d'Europe de la distance IM. Un parcours qui me convient plutôt bien, beaucoup de slots et un changement de catégorie (passage en GA 35-39) qui me sont autant de points positifs que d'encouragements pour essayer d'emmener toute ma famille dans le Pacifique au mois d'octobre. Il faudra sortir une grosse course, un chrono de dingue car chaque année le niveau est de plus en plus dense.

D'ici là j'aurais des objectifs intermédiaires (10km de St Médard en Jalles le 11.03 et/ou 10km du Haillan le 15.04), éventuellement le HIM de Barcelone le 27.05 (en prépa' Francfort) . Pour le moment c'est de toute façon trop tôt pour avoir un état exhaustif de mes envies de courses et de ce-qui-est-ou-pas-bien de faire.

Et pour cela, dès le mois de novembre, je serai aidé par Nicolas HEMET . En effet j'ai l'immense privilége de pouvoir rejoindre son groupe d'athlète X-Pier !! Nick je l'avais entre-aperçu à Lanzarote en 2009, il avait gagné le GA 30-34 dans lequel je figurais d'ailleurs ... derrière j'ai suivi un peu ses exploits, sa manière d'aborder le triathlon et, il faut le dire, je suis plutôt fan !! Le loustic a d'ailleurs bouclé le dernier Hawaii en 9h03 / 45ème overall ... rien que çà les amis !


C'est donc avec une grande confiance en ses qualités de coach et une envie débordante d'être cornaqué (non ce n'est pas un truc dégueulasse ;)) par Nick que se déroulera cette année. Du coup nouveauté importante : sur le vélo je travaillerais (enfin dirais-je ..) avec un capteur de puissance !

Et ce n'est pas fini ... dans le billet précédent j'ai évoqué rapidement mon départ de Carbon Blanc (à nouveau je remercie le club pour ces 2 belles années). Je vous annonce, car forcément je ne reste pas sans club, que j'ai rejoint la team de Bouliac Triathlon.
La concurrence au sein de ce club qui compte de belles pointures aquitaine va être bien présente. J'en suis persuadé, elle sera saine et sera profitable à tout le monde. A moi de faire le nécessaire, notamment dans la flotte ;))), pour porter haut les couleurs bouliacaises.


- Coupe de France - Parthenay (79)

Team Carbon 2011

Et voilà la der de la saison ! Contrairement à l'année passée ce n'est pas sur le duathlon que je m'aligne mais sur le triathlon !
J'aurais pu éventuellement " doubler " comme Morgan mais la récup' d'Ö TILL Ö n'a pas été évidente et je ne suis pas du tout au niveau pour enchaîner. Déjà comme çà, un sprint/équipe c'est limite, limite ...
Car faut dire qu'après la Suède il ne s'est pas passé grand chose sur le plan sportif. Le corps est extrêment fatigué .. preuve en est, le premier footing, 15 jours après, n'a duré que 15' ... le temps pour mon mollet de dire STOOOP. Du coup j'ai juste un peu nagé et roulé ... et je sais déjà que la course à pied sur cette CDF ne sera pas vraiment possible pour moi.

Nat' en lac cette année, et la flotte est à 15°C pour se rappeler aux bons souvenirs d'Ö TILL Ö, tiens ... !!! Et c'est vrai qu'elle pique cette eau dégueulasse ... on y restera pas longtemps à l'échauffement (si tant est qu'on puisse parler d'échauffement).
Bref ... bien dans les pieds de mon Carlou je fais le max sur cette partie natation, je donne tout ... et çà paye. Sûrement ma meilleure natation de l'année ( 10'09 à moins d' 1' du Tri Sud Performance .. hééé quand même).

sortie de l'eau: content !

Ayant été sans ménagement avec moi-même sur cette 1ère partie et sur le début de la T1 j'arrive à mon vélo ... disons ... bien émoussé ! Heureusement, quelque part, qu'Alex et Morgan ont pris qq secondes car cela me laisse le temps de récupérer un peu.

Départ vélo

Et sûrement pas assez car, si au début çà ne va pas trop mal, dès la 1ère bosse je suis à 2 doigts de péter ... heureusement qu'ils m'ont attendu les copains histoire que je me refasse la cerise !
La 2ème partie du parcours (2 boucles de 10km) est plus roulante, j'arrive à mieux m'exprimer avec Alex et Luc notamment. Par contre nous sommes complétement désorganisé, c'est du n'importenawak ... chacun veut faire son relais, en faire trop ... et moi le premier !
Cela ira mieux sur la 2ème boucle et nous finirons en 34'32 .. vraiment pas terrible mais bon, çà aurait pu être carrément pire !
çà se voit juste à peine que j'ai grave grossi !!

A pied nous partons à 5, très vite je lâche l'affaire ... davantage moralement que physiquement au final. C'est vraiment la fin de saison, j'ai vraiment pas envie de me faire mal, surtout en étant pas au top physiquement.
Bref, après quelques tentatives vaines de rattraper les 3 carbon-blannais de devant je rentre dans le rang pour finir avec Alex. Bravo à Carl, Morgan et surtout Luc pour avoir été au bout sur cette course à pied en 19'. No comment !

The End .. merci les gars !

Meilleure équipe aquitaine sur cette Coupe de France. N'y-aurait-il pas un problème de niveau dans notre chère région ???? ;)

Il s'agissait là de la dernière compétition de cette équipe. Chacun ira voguer sous des alizés différents désormais.
J'en profite pour remercier le club de Carbon-Blanc pour les 2 ans de vie sportive (mais pas que ..) vécus là-bas. Ce fût un vrai bonheur ! Sincérement ...

résultats : 47ème/73


samedi 15 octobre 2011

Ö TILL Ö 2011 - 5 sept '11


Veille du départ


"One oh the toughest 1-day races in the world ..... A unique race in a unique environment " ... telle est la manière dont est présenté cette course. Et autant dire que les organisateurs ne ce sont pas vraiment trompés !!! Quelle course de dingue, que c'est beau ... et qu'est-ce que c'est dur, bon sang !
Franchement je remercie encore Luc, mon coéquipier dans cette aventure, d'avoir accepter de constituer la Team Bordeaux.
Ce n'était pas évident d'y retourner une 2ème année d'affilée, il l'a fait aussi un peu pour moi ... et çà c'est fort ! Merci l'ami ...



Merci aussi à Baltha from Paname, l'hébergement et le voiturage aéroport fût plus qu'appréciable pour nous.
Un Enoooorme merci également à Ludo & Karine from Södermalm pour tout ce qu'ils ont fait pour nous durant 4 jours. De la découverte de la ville à votre amabilité, gentillesse et sympathie en passant par votre dévouement notre séjour n'a été que des plus agréables !!

Djugardën - 2 jours avant la course


Ö TILL Ö donc ... déjà avant de partir nous avions eu quelques articles de presse. On n'y apprend notamment la manière dont s'est déroulé la préparation :


Article HAUTE GIRONDE 22 juillet 2011



Article Sud Ouest 30 juillet 2011

Arrivé sur place, même si nous sommes plutôt pas trop mal nous savons pertinemment que nous ne tenons pas la forme de notre vie.
Quand je pense que le Lucho n'a presque pas couru durant la prépa' ... j'en suis encore baba !
Car cette course, comme je l'ai dit plus haut, c'est vraiment quelque chose de particulièrement difficile.




Mais bon mieux qu'un long discours voici 2'30 qui résume le début du parcours (± 2h de course / CP1). Je pense que vous comprendrez mieux de quoi il s'agit:


Début de notre parcours avec l'arrivée au CP1



Sur cette entame de course j'ai même pô eu peur de prendre la tête de la course sur la 1ère portion de course à pied ;)) 1200m de chauffe à pied dans Sandhamn afin de nous amener au bord de la plage. C'est alors, pour la 1ère fois du jour, dans une Baltique vraiment pas chaude à 6h du mat', le 1er plongeon pour la plus grande session natation :1650m

Départ



D'emblée, perso, ce qui me surprend c'est la nature du terrain sur lequel nous évoluons. Me souviendrais toujours de ces 700m de course à pied qui, selon mes estimations, devaient durer 5' et qui seront avalés en plus de 15' !
Et puis le terrain est vraiment difficile. Avec mes Lunartrainer je suis nickel sur le point légèreté/évacuation de la flotte mais pas tiptop sur le maintien du pied.

D'ailleurs au bout d'une heure de course la cheville gauche a cédé ... et durant toute la course j'ai géré le fait qu'elle était devenue instable. A 2 ou 3 reprises j'ai même cru qu'elle pétait vraiment.

A côté de çà, et pour parler principalement des autres désagréments, parlons des problèmes intestinaux (touchés tous les 2) que nous avons connu sur le début du parcours (le froid, bordel !!)
Et les "arrêts au stand" dans ces cas là, quand on porte notre attirail, sont plutôt gourmands en minute !
Il y eut également cette branche prise en plein thorax au milieu du parcours (là j'ai bien cru aussi que c'en été terminé) ! De multiples erreurs de parcours dont une belle à la fin de la longue session de course à pied (17km). Et cette erreur d'alimentation en débutant, justement, cette longue portion à pied où nous sommes partis fleur au fusil sans eau, sans gel ... sans rien ... et là j'peux vous le dire, on a vécu un sacré moment de solitude avec mon pote Luc !! Encore merci à l'équipe 63, Stefan Ekström, pour son gel ... salvateur (et désolé Luc pour en avoir pris les 3/4 :/)

Luc dans l'eau


Non, sinon cette course c'est tout de même de la pure folie ... comme je le disais nous évoluons dans un décor vraiment splendide. Et le côté atypique de l'effort est vraiment présent !


Comme nous disons dans les articles ci-dessous nous avons été boosté quand, dans les 1ères heures de course, on nous a annoncé dans les 15 premiers.
Parce qu'arrivés là nous étions finalement loin de notre meilleure niveau. Quand je pense que Luc n'a pratiquement pas couru pour préparer cette course, j'me dis qu'il est sacrément doué ... !! Car cette course, il faut le dire, est tout de même une affaire de coureurs à pied et de trailers notamment.








Ok il faut nager ... et pas qu'un peu ... mais disons que là où la différence chronométrique se fait c'est sur terre. N'empêche, je me rends compte a posteriori, à titre perso (n'étant pas un nageur doué) que j'ai bien géré ma préparation aquatique ... bien mieux que celle à pied. Sûrement pas rassuré par le fait de devoir nager 10km j'ai été scrupuleux dans cette partie de training en ne reniant pas sur de longue session dans l'eau avec les plaquettes !
Et çà a payé, car le jour de la course on ne peut pas dire que j'ai vraiment souffert dans l'eau, et ce malgré une édition marqué par un vent fort (60Km/h) générant une belle houle sur la Baltique. Un peu sur la fin ce ne fût pas facile, sur des portions assez courtes, où je sentais bien que les coudes n'étaient pas au mieux.
En plus, à part la 1ère longue session, nous avons été vraiment en phase avec Luc dès que nous nagions. Moins bon nageur que lui, mais lui portant le Camelbak, nos niveaux se sont nivelés.


The "Houle"

Une chose aussi à retenir c'est le contraste chaud/froid qui n'a pas été évident à gérer.
Cette édition 2011 fût une année chaude avec une eau aux alentours de 14°C et l'air à environ 17°C. Dans l'eau j'avais juste un peu froid mais sans plus ... par contre sur terre dès que nous courions plus de 10' nous devenions de vrai cocotte-minute . Et l'image n'est pas galvaudée, j'vous assure !!
C'est là que l'inexpérience de cette course, de cet environnement nous a été préjudiciable. Car souvent ce fût un dilemne pour savoir s'il fallait ou non ôter le haut de la combi. Temps perdu entre le fait de l'enlever VS le temps gagné à courir plus vite (car plus à l'aise) nous a complétement échappé. Il aurait fallu s'entraîner à s'habiller/déshabiller tout en courant comme nous l'avons souvent vu .
Après d'une année à l'autre les conditions sont tellement différentes. Luc en 2010 n'avait, il me semble, enlevé qu'une seule fois le haut (17km run)

Ravito(s) ± mi-course

La fin du parcours, passé le dernier cut-off, fût vraiment difficile. On nous annonce 1h de course encore ... nous mettrons 1h30. Faut dire qu'après 10h d'effort nos corps étaient vraiment épuisés.
Dans l'eau nous ferons encore bonne figure. Par contre la mer démontée, venant frapper les rochers n'a pas été un allié sur ce coup là ... ! Sur la dernière sortie de l'eau, à un moment où j'étais vraiment pas bien (envie de vomir, tête qui tourne ... epuisé, quoi !!) j'ai bien du mettre 2 minutes à sortir de l'eau, balloté que j'étais par cette mer ne voulant faire aucun cadeau.

Derrière il ne restait que 3 petits kilomètres et disons qu'il fût vraiment looooong ... Se traînant à même pas 8km/h nous savons toutefois que la fin est proche. Compétiteur jusqu'au bout nous surveillons tout de même nos arrières.
Une dernière pente (on ne nous épargne décidément rien) et nous voilà à la MÅL, tout heureux après 11h28 d'effort ! Première équipe étrangère, 13ème au général, 11ème équipe H (2 équipes mixtes devant nous .. CHAPEAU les Filles !!). Le bilan est plus que positif .... le seul problème c'est que maintenant nous avons envie d'y retourner ! A la fois car désormais on sait c'que c'est (bon Luc çà fait 2 fois ..OK) mais aussi parce qu'à notre niveau intrinsèque, sans gros pépins, en travaillant mieux nos transitions et avec l'expérience il doit être possible de passer sous les 10h.

Mål


Le reportage TV complet est ici
Les résultats globaux sont


Merci à nos partenaires pour leur soutien :

- La Mairie de St André de Cubzac
- Le Boeuf Kiri à St André de Cubzac
- Avenir Vélo à Créon
- Asia Express de Fargues
- Opticien Krys de St André / Blaye

jeudi 1 septembre 2011

- Ö TILL Ö : c'est parti !




C'est dans 3 jours maintenant .... le départ pour Stockholm est imminent !

Le travail est fait, nous sommes prêts mais des incertitudes existent notamment sur notre capacité à gérer le froid, et ce même si les T° annoncées par l'organisation sont plutôt rassurantes (eau à 17°C .... à confirmer sur place !!)
Au niveau objectif c'est assez trivial de s'avancer, même si nous sommes 'ready' ce n'est pas non plus une forme d'Extra-terrestre que nous tenons. Si nous envisagions - de 11h au départ nous serions ravis maintenant de titiller les 12h ... ceci dit passer la ligne d'arrivée avec mon Lucho et en bonne santé, pas trop cassé serait déjà une belle victoire ...

Un grand merci à nos partenaires de nous avoir permis de part leur soutien moral, financier ou matériel de se préparer et de se présenter sur l'Ö TILL Ö dans d'excellentes conditions.
Nous tenterons de faire au mieux sur cette épreuve pour répondre de la plus belle des manières à la confiance placée en nous !


Une des dernières photos twittées par l'organisation pendant le marquage du parcours (30 août 2011)


Pour le suivi c'est sur www.otillo.se. Nous sommes l'équipe N°57 "TEAM BORDEAUX".
Apparemment pas de suivi GPS (l'organisation nous a prévenu d'un pb à ce niveau) mais un suivi en live et commenté sur le site.



- Sprint CLM/Equipe de Cognac (16) - 28 août 2011




Deuxième étape du challenge Sud-Ouest. Après notre 5ème place au sprint de Bordeaux-Lac nous voulons, au pire, conserver cette place.
Cela ne s'annonce pas évident car nous ne serons que 3, et avec deux gars loin de leur meilleure forme ...

Carl m'a super bien guidé durant les 800m dans la Charente ... pour une fois j'ai su prendre ses pieds et lui a su jauger son effort pour que je ne sois jamais décroché. Deux poussettes de la part de Luc et nous voilà avec un 8ème temps sur la nat'. C'est, je crois, notre meilleure perf' en équipe ... mais c'est toujours 30" à 1' de retard sur nos adversaires directs habituels.





Une jolie T1, un 1er tour vélo où Carl de part sa fraîcheur est d'une aide précieuse. Sur le 2ème tour je retrouve des jambes, Luc aussi puisqu'il nous emmène parfaitement dans la partie la + difficile du parcours. Sur le 3ème tour je suis carrément mieux sauf dans la partie la + pentue ... pas évident ce parcours avec ces relances, ces virages serrés ...
C'est le 7ème temps en 32'01 .. rien de transcendant .. seulement nous n'étions que 3, c'est plutôt carrément bien ....

A pied c'est difficile pour mes copains, c'est là que leurs maux se révèlent ... Pas facile car d'habitude c'est là que le carbon blannais s'exprime le mieux. Perso jusqu'à mi-parcours je suis en footing + ... puis nous accélérerons petit à petit pour signer tout de même un 8ème temps en 18'27.



Une 7ème place au scratch et notre 5ème place au Challenge SO conservée ! C'est le minimum syndical .....

Résultats : 7ème / 62 équipes




- Raid du Champion - Salles (33) - 27 août 2011



Après le semi échec de 2010 (3ème) Lucho & moi avons à coeur de nous rattraper sur cette édition 2011.
Le plateau semble moins relevé, certes, mais il faut se donner au max et rester concentré. Dommage qu'un duo Darguence-Palvadeau n'est pu enfiler un dossard .. la bagarre aurait été belle et intéressante !

Une course à pied aux avant-postes sur ce 6km proposé d'entrée. J'ai quelques mètres d'avance sur Lucho afin de préparer le canöe, malgré une pointe de côté assez inhabituel j'ai assez d'avance pour "choisir" la bonne embarcation. Mais force est de constater que ce n'est pas mon truc ... j'ai beau avoir été attentif c'est encore un vieux plastoc que je prendrais.
Bref .... ce fût toujours aussi long ce canöe (surtout avec celui-ci) ... les bouliacais dans notre sillage au début puis une autre (voire deux) en ligne de mire mais finalement nous poserons ce foutu bateau en tête.





Une longue transition pour aller choper le vélo et nous voila parti pour notre partie favorite.
C'est tout plat, un peu de vent côté ... çà envoie bien ... à 2/3 du parcours on nous annonce 3' d'avance ... çà semble bien partie.


Un p'tit 1500m pour finir, un p'tit boost pour finir sous les 2h et nous voilà vainqueur de ce raid du Champion. Heureux les loustics !!!

Résultats : 1er/ 91 équipes en 1h59'07




Crédit PHOTOS : Julie BOYER




lundi 22 août 2011

- course vélo (Bonzac - 33) & Ö TILL Ö en point de mire ...


Vendredi soir chaud pour cette course de GS et 3ème cat UFOLEP où 70 coureurs viennent se mesurer les uns aux autres sur une boucle de 3km.
4 tours de chauffe avec Raph' puis roule ma poule !

Début étonnement calme, personne ne veut rouler .. j'assure le rythme sur la fin du 1er tour et hausse même la cadence sur la montée de 350m qui nous voit franchir une 1ère fois la ligne.


Quelques mots avec Raph' puis çà continue à se regarder. Un p'tit jeu attaque, je le suis et nous faisons le trou.
Pas assez puissant le gamin, ce n'est pas le compagnon idéal ... je coupe mon effort .. une gars de Montendre revient de l'arrière avec le peloton à 200m derrière... j'hésite mais lui emboîte le pas finalement. Un autre gars de Salleboeuf arrive à nous rejoindre. Rapidement nous reprenons le p'tit jeune (15 ans !!). C'est la bonne échappée ...

Généreux dans l'effort je travaille beaucoup pour conserver l'écart, joue les sprints (deux gagnés et une deuxième place) . Idem pour le gars de Montendre, y bosse le type ! Celui de Salleboeuf semble à la peine, tire la langue et ses relais sont poussifs. Quant au cadet il gicle dans les bosses mais manque de puissance dans ses relais (tactique ??)



Bref à 2 tours du terme je sens que les quadriceps font la tronche (1h40 - 23km couru la veille pour Ö TILL Ö) mais garde bon espoir de partir sur le plat et assurer la dernière montée ...
Cela ne se déroulera pas comme çà ... une mine du cadet et nous v'là marron chocolat ... j'arrive plus à assurer le rythme ... pire, à un tour du terme, plus rien, plus de jus, plus de gaz ... je me fais lâcher par les 2 autres gars.
Victoire du jeune cadet, devant le coureur de Salleboeuf ... les 2 moins "costauds" de l'échappée sans aucun doute ... y'a pas, le vélo çà se la joue aussi (et surtout) tactiquement !

Une 4ème place, bien content car pris beaucoup de plaisir et, pour une fois, sans frayeur au sein d'un groupe de coureurs.







Et maintenant place à Ö TILL Ö ... nous sommes à 15 jours du but .. je viens de terminer les 2 semaines les plus chargées et autant dire que je suis naze !!!!!
Beaucoup de mal à récupérer musculairement et, pour couronner le tout, une aisance cardiaque envolée ... sur toutes les allures j'ai pris minimun 10 puls (sur-entraînement ???)

Bon du coup va falloir penser à se gérer davantage cette semaine (S-2) sachant en plus qu'avec mon acolyte Lucho nous avons le Raid du Champion ce samedi 27 et le sprint CLM/équipe de Cognac le lendemain !


lundi 1 août 2011

- Duathlon D3 et CD - Bergerac (24) - 31 juillet 2011


DUATHLON D3


Une 1/2 finale (Sud) D3 en duathlon et un CD au programme de ce dimanche 'caliente' du côté de Bergerac.

Les gars sur le duathlon doivent être au turbin dès 9h00 du matin, ce qui vous laisse imaginer, pour nous les girondins, l'heure matinale à laquelle il a fallu ouvrir ses p'tits yeux ;))
A 10h15 ce sera le tour du triathlon, toujours pour une demi Sud de D3.

Il fait déjà très bon sur la ligne de départ, nous sommes un petit pack d'une quarantaine de concurrents ... l'ensemble est très jeune, moi le S4 barbu (ou presque) dénoterait presque ;))



Au départ j'assure le train en-tête sur 300m malgré une légère côte. Cela ne me semble pas aller très vite, même s'il ne s'agit "que de D3", et effectivement une accélaration d'un dijonnais suivi d'un rodézien se produit. Un dizaine de gars passeront dont Morgan ....
A un rythme régulier sur la suite j'essaie de gérer et de penser à ma T1, je suis en compagnie de 4 gars et Morgan à moins de 50m ... avec le drafting derrière il vaut mieux être bien entouré !
T1 bien maitrisée et comme prévu nous enfourchons le vélo à 4.

CAP 1 : 17'43 - 5200m

Nous revenons sur Morgan au bout de 2km, un groupe de 3 en point de mire ... il nous faudra encore 3 ou 4 km pour les reprendre. Nous sommes donc 8 derrière avec un groupe de tête de 4 hommes.
Sur cette boucle de 20,5km le groupe de 8 s'est constitué au moment où nous sommes dans la partie difficile du parcours (4 côtes successives).
Après le demi-tour, et pour revenir sur Bergerac, la route est davantage propice à l'organisation de "la chasse" ... malheureusement les stratégies feront qu'entre ceux qui ne veulent pas rouler (car ils ont des hommes devant) et ceux, bien plus malhonnêtes, qui feintent crampes et agonie, la majorité du boulot sera effectuée par Morgan et moi, bien aidé par un homme d'Aubagne.
Je ne vous cache pas que çà m'agace sur le coup, mais on a beau couper notre effort, essayer de négocier ... rien n'y fait. Alors au lieu de se faire reprendre, nous bossons en tête sachant pertinement qu'on va se faire b**** en beauté sur la dernière course à pied !
Malgré quelques tentatives de sorties sur la fin nous posons à 8.



Vélo : 32'48 - 20,5 km (T1 comprise)

Comme prévu les hommes frais prennent le large sur la 2ème cap ... mais ne soyons pas médisant ... ils avaient couru déjà plus vite sur la 1ère cap ! Morgan ayant fait une meilleure T2 et étant parti plus vite que moi je l'ai en point de mire, je reviendrai sur lui et nous finirons ensemble en 10 et 11ème place ... se faisant sauter sur la ligne par celui-là même qui, sur le vélo, m'avait dit : " je pourrais pas courir derrière, j'suis mort .. j'ai des crampes ..." ... Quel bel esprit du sport, tiens !!



CAP 2 : 11'36 - 3100m (T2 comprise de 38")


Résultats : les équipes de Carbon Blanc Triathlon (Duathlon & Sprint) sont qualifiées pour la Finale D3)

Résultats - INDIVIDUEL _____ PAR EQUIPE





Courte Distance CLM


L'après-midi place au CD CLM, je crois que c'est ma 3ème participation .. la 1ère en 2007 lors de mon année d'apprentissage. Que cela passe vite ...

Parti dans les derniers, juste avant 16h00, je réalise une nage correcte et avec de très bonnes sensations. L'aller dans la Dordogne, contre le courant, me semble cependant interminable. Ce n'est pas tant la difficulté physique que le courant qui me gêne mais l'impression que cette bouée ne se rapproche pas .. en tous cas pas assez vite !
Peut-être trop au milieu de la Dordogne sur cette 1ère partie, je ne sais pas ?? En tous cas, sur le retour je décide de rester également au milieu, imaginant ainsi profiter du courant ...
Au final pas de chrono transcendant, en tous cas pas au niveau de mes sensations, mais juste à mon niveau si je compare à mes compagnons triathlétiques habituels.

Natation: 26'48 - 1500m (T1 comprise) : 18ème temps


Après une bonne T1, sans précipitation, j'enfouche le Canyon, plein de bonne intention. En effet lors de l'épreuve du matin j'ai bien vu qu'il était taillé pour moi ce parcours ... des bosses pas trop longues qui peuvent passer sur le 54, et un retour ultra roulant pour faire parler la puissance.
Seule différence par rapport au matin le vent semble avoir changé de direction (de face dès le départ maintenant ..) ... çà m'inquiète car j'ai l'impression, sur un faux-plat montant, de ne pas avancer là, où le matin, je me frisais la moustache.
Les bosses sont avalées sans problème, je reprend du monde et je peux avoiner comme il se doit sur le retour, Un vrai régal ! Cette 1ère boucle est expédiée en moins de 32' (donc plus vite que le matin avec le groupe de 8).



Moins à la fête sur la 2ème boucle, j'appréhende les bosses .. et en effet elles seront difficiles à gravir ... je suis vraiment à la peine ! Là je sens les efforts consentis le matin sur le duathlon, les quadriceps sifflent !! Heureusement le dossard 405 qui me double,que je repasse, qui me redouble dans les parties les + pentues me relance pour ne pas perdre trop de temps.
Sur le retour encore une bonne partie de manivelle, même si je sens cette fois qu'avec des jambes plus fraîches je pourrais mettre une ou 2 dents de moins.

Bref c'est tout de même le 3ème temps en étant à 48s de Benji' Sanson et à 32s de Pierre Gaspariau ... c'est pas rien (et donc pas peu fier) quand on connaît leur talent sur un spad.



Vélo: 1h04'44 - 41km 3ème temps



A pied je pars convenablement, sur un tout petit 3'45/km, et je suis plutôt pas mal .... J'ai juste l'impression qu'avec cette chaleur, mentalement, cela va être difficile. Et pourtant j'aime çà la chaleur, mais là le fait de devoir faire 2 tours me sape d'emblée le moral.
A la fin du 1er tour les premiers signes de moins bien apparaissent ... le cardio descend et je n'arrive pas à garder une foulée dynamique. Aie ...
Heureusement, là encore, je suis avec un gars qui a le même rythme, je me calque sur lui tout en essayant de ne plus penser à rien (vachement facile, tiens .. !!) ... puis tout d'un coup, vers le 7ème km, je lâche. C'est le début de la fin ...
Ma vitesse chute à 5'/km, mes jambes ne me soutiennent plus vraiment et j'ai une faim de loup. C'est l'hypo + coup de chaud !! Je ne veux pas m'arrêter mais j'y serai contraint au moment où il faut monter un faux-plat. Intérieurement je suis déçu mais bien que titubant cela me fait un bien fou ...
Je ne sais pas combien de temps cela à durer mais, grâce à P-A, je repartirais sur les derniers hectomètres à 10 km/h. Exténué, étourdi ... j'ai beau être conscient à l'arrivée j'ai comme cette impression de ne plus avoir les yeux en face des trous. Il me faudra plusieurs minutes après m'être réhydraté et avoir dévalisé le ravito pour retrouver mes esprits.

Sans doute une des course à pied les + difficiles jamais vécu, j'espère que çà me servira pour la suite ...

8ème au scratch, ce n'est finalement pas trop mal ... mais c'eut été intéressant de réussir ma course à pied !!!


CAP : 42'43 - 10km 17ème temps

Les résultats : www.liscriado.com

8ème / 160 arrivants


Crédit PHOTOS : Cyrielle DUPONT

dimanche 24 juillet 2011

- Nocturne de Bassens - 22 juillet 2011

19h30 départ des Cat.3 sur cette nocturne de Bassens.
Une belle équipe de l'AS SP 33 avec David, Morgan, Raphaël et moi. C'est parti pour 1h et 4 tours sur un circuit de 1700m en ville avec 3 ou 4 virages serrés et une mini-difficulté (150m de montée gentille ... ;))



Au taquet d'entrée sous l'impulsion de Raph' notamment, perso je prends mes marques car je n'ai toujours pas, je l'avoue, une grande aisance à rouler en paquet. J'assure les virages mais peut-être un peu trop car je me fais distancer et suis obliger de relancer très fort... pfff c'est un vrai métier de piloter un vélo !!



En à peine 2 tours nous voilà aux commandes, on mène le train tandis que derrière çà se frise les moustaches.



Morgan démarre, je veux suivre sa roue mais intelligemment David m'ordonne de laisser faire ... c'est aux autres d'aller le chercher, de bosser un peu quoi ... ! çà se regarde, avec David nous sautons sur tout ce qui bouge pour se poser sur "le porte-bagage".


Raph', qui après 20' de course, a du stopper (casse de selle) est sur le bord de la route et nous annonce l'écart ... longtemps à 30/35" puis 45" Morgan fait le trou tandis que nous contrôlons toujours derrière.
Quelques sprint histoire de s'amuser un peu et nous voilà sur les derniers tours. David tente une échappée en suivant un gars de Gours, je contre-attaque .. il reste un peu plus d'un tour. A fond, je ne rattraperai pas le gars de devant mais conserverai cette 3ème place sur la ligne.

Très fun & sympa cette course, l'aspect technico-tactique a été hyper intéressant et ce d'autant plus que cela a été une belle réussite pour notre équipe !






Crédit Photos : Bruno 70

lundi 18 juillet 2011

- Trail des Côtes de Bourg 2011 - 14 juillet 2011

Encore un classique de mon calendrier, tiens ! Ce fameux et très attendu trail de Bourg sur Gironde traditionellement placé le 14 juillet.
Un changement toutefois cette année, pour la 1ère fois je ferais le court (14km) et non le long comme les années précédentes (29km). En cette année de transition je n'ai pas le volume à pied nécessaire pour m'enquiller une sortie si longue, surtout avec du dénivelé !
Je laisse donc le soin à mon ami néo-sablais de représenter les oranges sur le long. Fabien, en effet, me fait l'amabilité de répondre à l'invitation ... je sais qu'il aime cette course, il n'en a pas fallu beaucoup pour le convaincre, si tant est qu'il y ait eu négociation d'ailleurs ;))

Sachant que nous attaquons directement la descente de la place du district j'ai décidé de partir plutôt rapidement. Sur les talons d'un jeune de Villenave d'Ornon, en bas de la vertigineuse descente, je me retourne 2/3 fois et vois que Fabien, dans mon sillage, a pris les commandes du 29km.



Dans la longue ligne droite bitumée qui nous permet de sortir de Bourg je me fais rattraper par les futurs 1,2 et 3 .. je reconnais Eric Dubus (vice Champion du Monde en 1993 du 3000m ... j'étais devant ma TV ... et qui court encore le 10km en 31') et surtout Y. Dupouy, pistard, avec une toute récente perf' en 14' sur 5000m !!
Je connais bien le parcours, 1er virage à gauche et premier côteau à grimper, .. on en reparlera, tout en rigolant après la course, mais à ce moment là je m'attends à voir débouler mon Fabounet ... car dès que la route s'élève y'a le cardio de Chris qui s'élève encore plus ... et çà loupe pas encore une fois !! Cependant je suis sur le court, alors pas de calcul, pas de gestion à avoir ...

Je relance proprement ensuite sur les parties moins pentues et je stabilise l'écart avec les gars de devant qui sont 6 ou 7. Je ne sais pas très bien qui est sur le court, qui est sur le long ...
Même si en 2010 nous tournions dans l'autre sens, à un même endroit, nous allons encore nous planter ... et avant de faire un nouveau tour de parcelle de vignes je coupe à travers une proprièté pour récupérer 300m plus loin le bon parcours .... !! Il faudrait que j'y retourne à cet endroit, car je n'arrive pas à comprendre comment on peut louper le fléchage à cet endroit. Bizarre ...

Bref, à ce petit jeu, certains sont passés devant, d'autres sont plus lésés que d'autres .. à titre perso çà a peu d'incidence ! Je reprend petit à petit les gars qui ont pris le bon chemin, me fait passer par Francis, futur vainqueur du 29km qui peste à tout-va, et tout rentre dans l'ordre.


C'est à ce moment là que nous attaquons la montée du Moulin de Lansac. Là c'est dur, la pente est très raide ... puis après le ravito, en haut, la descente hyper technique tout en dévers ne laisse pas de répit.


A nouveau des hauts et des bas dans les vignes, Fabien est toujours là à moins de 50m. Au 2/3 du parcours le 14km part tout droit tandis que les courageux, sur le 29km, bifurque à droite pour aller plus au nord.
C'est là que je connais enfin les positions exactes, hormis les 3 phénomènes loin devant, je suis en compagnie de 2 autres gars que je connais un peu (m'enfin ils ont 20m d'avance) .. il s'agit de Denis Bismes de Bouliac et de Julien Buffière, celui là même qui m'avait privé de podium sur le championnat d'Aquitaine de duathlon. Suis pas gâté me dis-je !!! Denis est très expérimenté et Julien est un pur grimpeur aussi bien à vélo qu'à pied (je l'avais constaté à mes dépends à Prats-du-Périgord).

Il ne reste plus beaucoup de distance à parcourir et petit à petit je grignote mon retard au gré des parties plus à mon avantage. A l'abord de la dernière difficulté j'ai réussi à recoller, étonnement plutôt à l'aise, je me cale juste derrière Julien B. m'attendant à souffrir dans cette ultime grimpette. Il n'en est finalement rien, j'ai encore du jus ... alors je fais la descente qui suit au taquet et creuse l'écart. Sur le plat, il reste un petit kilomètre, je lâche rien et poursuit mon effort .... là j'ai un moment de doute quand je sens arriver un point de côté, je sers les dents et appui fortement sur le diaphragme, tout va mieux !


Je finirais avec quelques secondes d'avance à la 4ème place donc ... et, intérieurement, très satisfait d'avoir, car ce n'est pas mon habitude, pu finir une course plus frais que les autres !!!
Au Garmin je n'ai qu'un gros 13km pour 50'12 ... c'est pas mal avec un D+ de 230m .. et avec un retard de 2' sur Eric Dubus 3ème et 4'22 sur le vainqueur.


Pour la récup' j'ai décidé de prendre le 29km à l'envers pour aller à la rencontre de Fabien. Et qu'elle n'est pas mon étonnement quand je vois au km25 arriver un groupe de "randonneurs" ... "Et les gars, vous savez que vous êtes en tête, là ????" ... "Non, vas-y arrêtes tu déconnes ..." ... suivra une vingtaine de coureurs et enfin les VTT-ouvreurs avec Francis toujours aux commandes.
Là je me dis que çà a été encore folkolrique au niveau du fléchage :-/ .... bref peu importe ... par contre ne voyant toujours pas arriver Fabien je commence à m'inquièter ... je rebrousse chemin et le retrouve enfin au bord de la citadelle en train de finir à pied son périple ...


Il a joué au hamster dans la partie single track du parcours en faisant plusieurs fois une boucle, pas de bol ...Certains l'ont évité cette boucle, tandis que d'autres l'ont fait plusieurs fois. C'est çà le trail aussi ....

Résultats : 4ème / 479 arrivants


Un bravo tout particulier à Juju pour son 1er trail. A même pas 15 ans il a de l'avenir le p'tit jeune ... !!!