mercredi 18 juillet 2012

Retour sur IM Frankfurt'12




Finalement je garderai la partie purement "technique" de la course pour moi ...
Pas vraiment envie de refaire la course ici ... le coach a raison sur une épreuve si longue la perfectibilité est de mise sans aucun doute. Il y aura toujours moyen de faire mieux, c'est certain ... Seulement là je vais retenir ce moment INOUBLIABLE où en franchissant la ligne j'ai la certitude d'avoir notre billet en poche pour le Pacifique.
Certain qu'il est important pour moi ce ticket, mais il l'est tout autant pour mes proches pour pouvoir partager. Partager ce voyage, partager la joie d'être récompensé de tous ces efforts, partager toutes ces émotions ...



Je voudrais, comme le veux l'usage, remercier mes copains de la - Bouliac Sky Team Triathlon - pour la superbe saison (et ce n'est pas fini) où décontraction et compétition font excellent ménage. Vous m'avez poussé cette année à me surpasser. Merci les gars !

Merci à tous mes compagnons de route pour les longues sorties vélo durant la prépa' (Julia, Franky, Lucho, Erwan, Malikou, Pépito, Narbé, Fanfan, Valéric ..). Et en particulier à Ben et Raph' pour leur bonne humeur avant & après FKT !

And last but not least ... un Gigantissisme Merci à Nicolas Hemet alias TheQuick pour ce qu'il a pu tirer de meilleur en moi pour accéder à mon rêve de triathlète.
Sans lui il y a des barrières que je n'aurais jamais osé renverser. Il m'a fait comprendre également, au-delà même de la préparation purement physique, qu'il y a des éléments négatifs inhérents à une préparation ou à la course elle-même et que ce n'est pas forcément un drame.

Merci coach, vraiment ...

NB : une pensée pour Christelle F. : Tu l'auras ton billet, lâche rien ... c'est dur à encaisser, faut pas se voiler la face, mais ta revanche n'en sera que plus belle !



Des photos pelle-mêle de la course du 08 juillet 2012:
































mardi 10 juillet 2012

Nous irons à Kona ... (IM Frankfurt'12)




Jamais sans doute je n'avais eu autant envie de tenir ma promesse.
Totalement égocentré pendant 8 mois il fallait a minima remercier mes proches en atteignant l'objectif. C'eut été, dans des conditions normales de courses, une énorme désillusion de passer à côté.
Il n'y a pas eu de mauvaises surprises avec un chrono de 9h11'45, une place de 40ème au général et une 5ème dans ma catégorie (11 slots). Tout n'a pas été parfait, loin de là, avec notamment une fin de vélo très pénible où j'ai perdu pas mal de minute (à analyser). 5h05'11

Auparavant j'avais nagé pompeusement en 56'45 (manque 100 à 150m ??). Toutefois les progrès sont nets avec une 40ème place dans mon GA sur cette épreuve (39ème en vélo) preuve que je limite très bien la casse sur cette natation. A pied je ne me suis occupé que de moi-même. Tel un robot j'ai mis un pied devant l'autre (de moins en moins rapidement ;) et pensé surtout à me ravitailler très souvent.
Complètement en aveugle j'ai bien senti à partir du semi que j'étais dans le coup, mais n'étant certain de rien je n'ai rien lâché et fait preuve d'un mental d'enfer. Si besoin en était j'ai eu la confirmation que cette composante psycho est sans aucun doute la clé ....
3h04'52 et une 3ème place dans mon GA ... il fallait bien ce beau marathon pour remonter dans la liste des admis et ne compter que sur soi-même.
J'ai donné dans le roll-down cruel, n'est-ce pas ?? ;)


Bon je reviendrai dans un prochain billet plus en détails sur cette course et, parce qu'on veut toujours faire mieux, pointer du doigt ce qui n'a pas fonctionné et/ou les mini regrets que je peux avoir.
En attendant un tout petit peu de repos pour repartir de plus belle en vue du 13 octobre. Yeaaaah !











lundi 2 juillet 2012

IM Francfort : c'est demain ...




Nous y voilà, tiens !! ... 2 ans et la fin de l'IM Regensburg que j'ai cette course en tête.
A la fois longue, et un peu douloureuse, mais surtout passionnante aux côtés de Nick ces 8 mois de préparation sont passés assez rapidement. Mais que j'ai hâte maintenant, bordel !!  ;))

C'est une chance de se présenter entier, prêt et sans blessure. Il y a tellement de moment où tout peut s'arrêter, tellement de kilomètres parcourus sur les routes qu'il faut déjà mesurer le privilège d'épingler le dossard (n° 337) dimanche prochain.


Quelques entraînements & reco sur place, après une arrivée sur base mercredi dans la journée, afin de mettre fin définitivement à la prépa' et en découdre pour de bon !
C'est peu de le dire que j'ai envie de faire une énorme une course. Mais pour cela il faudra AVANT TOUT être très fort dans sa gestion, ne pas s'enflammer, ne pas s'énerver .. bref le B.A-BA d'une course d'endurance.


Départ dimanche à 6h45 pour une nage aux alentours de l'heure, un vélo en moins de 5h et un marathon maîtrisé le plus rapide possible ;)  ... la météo jouera forcément un rôle important. Pour le moment les prévisions ne sont pas catastrophiques mais une natation sans combinaison n'est pas à exclure (on fera avec) et du soleil / 24°C pour le marathon (çà m'irait très bien ...). Évitons juste la pluie, mais là encore on fera avec si çà devait arriver ..


Plaisir, application des consignes, mental de killer seront mes atouts ... on fera les comptes à la fin. Surtout ne rien regretter ... !



Pour suivre : ironman.com --> LIVE RACE COVERAGE  - BIB 337


dimanche 1 juillet 2012

Sprint CLM/équipe - Villeneuve/Lot

Eau à 26° ( ...  et mon c**c'est du poulet  ...) et une natation sans combi.
Pas fait pour nous avantager, surtout avec moi le big boss de la nata, mais avec les ± 600m on va dire que le "désavantage" est compensé.
Bien nagé pourtant, paradoxalement je nage souvent mieux, plus à l'aise sans la néoprène. De bonnes grosses poussées de la part de Pascal et de Thor pour, dixit le PB, une séance de hors bord à l'oeil. Merci les gars ;))
Sorti super frais de l'eau tout en minimisant la perte de temps. Peut-être aurais-je pu faire perdre un peu moins de temps à mon équipe de Bouliac, mais à quel prix ?? Derrière le vélo eut pu été un calvaire ...

A vélo on va dire que sans être monstrueux nous avons fait le job. Seulement çà été "moche", on manque sans doute de technicité pour, à 5, gérer au mieux les nombreuses relances. N'empêche le chrono n'est pas mal du tout avec un bon 42 à l'heure.

A pied nous perdons notre captain GG au bout d'un kilomètre, coup dur ! Il faut finir avec Carl et Thor .. un chouille moins rapide qu'à Mimizan je suis tout de même dans le dur avec ces deux d'jeuns. Le cardio s'est à nouveau affolé sur ce 5 bornes mais pas pour rien. Meilleur temps ;)

N'empêche cela n'a pas suffit pour rattraper l'ABayonnais, nous finissons 2ème à 48" et vice-champion d'Aquitaine.
Il aurait fallu sortir la course parfaite pour aller les chercher ces basques. En tant que compétiteur la déception est là, forcément, mais ce que je retiens c'est qu'à une semaine de l'objectif majeure de ma saison je n'ai eu aucun souci (une chute est si vite arrivée, une cheville tordue sur ce sol instable peut tomber à chaque instant) et c'est bien là le principal.

Résultats : 2ème / 29 équipes masculines