mardi 28 juin 2011

- Sprint/Equipe de Mimizan (40) - 11 JUIN 2011

Enfin une course par équipe réussie !!! Aaaaah il était temps .....
Bon, tout n'a pas été comme sur des roulettes ... oulaaaa, non ... nous avons connu des moments difficiles mais au final, et c'est donc plutôt encourageant, nous faisons un bon classement (inespéré même, oserais-je dire !!) et surtout avons donné le max sur les 3 disciplines.



Mister Bouleto ... et oui c'est moi ... dans toute sa splendeur lorsqu'il s'agit d'être à l'horizontal en milieu humide. Je pensais sincérement être mieux que je ne l'ai été .... 'tain bordel comment j'ai souffert au cours de ces 750m dans la flotte. J'ai eu beau essayé de prendre le sillage de Carl ou Morgan, rien à faire ... çà avançait trop vite. Une bonne dizaine de poussettes de la part de Luc et Alex pour me remettre dans les pattes ... et v'lan vas-y que mes 2 poissons-pilotes y-z'en remettent un coup ... Comment j'me sens nul dans ces cas là, à me battre dans l'eau, et voir mes coéquipiers à la limite de se faire un thé p'tit doigt en l'air .
J'vous dis pas dans quel état je m'extirpe de l'eau, mais j'suis un warrior .. alors je fais de mon mieux .. j'essaie de faire bonne figure surtout quand je vois Luc, Morgan et Carl galoper comme des lapins et se défroquer en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Heureusement Alex a eu la bonne idée de faire une dernière poussette à quelques mètres de la sortie, et bouger le gros, même dans l'eau ce n'est pas rien ... le temps qu'il revienne cela me laisse, du coup, un peu plus de latitude pour la T1. Héhé ....



* point positif : 12ème temps (13'14) - perte de temps limitée sur nos adversaires directs / poussettes aquatique performantes
* point négatif : désorganisation - j'ai eu l'impression de nager davantage seul que dans les pieds de Carl & Morgan


Nos spads enfourchés, nous mettons un peu trop de temps à nous organiser sur le vélo mais après, de manière générale, c'est assez costaud et le train Black&White avance à bon rythme ....
Y'aurait encore à redire sur la fréquence et la durée des relais ou sur les à-coups mais ce n'est rien à côté du temps que nous avons pu perdre à 2 moments importants:

- gênés, sur la fin du parcours, par des voitures dans le même sens que nous, notre groupe s'est complétement disloqué. Pas étonnant de voir 2 équipes à terre à cet endroit, en ligne droite pourtant, avec les pompiers venus voir l'étendue des dégâts. Vraiment trop dangereux avec les bagnoles, et puis on repassera pour l'équité entre les équipes ....
- sur une relance à la sortie d'un rond-point, mon patin de frein vient coller sur la Corima (et évidemment je ne m'en aperçois pas) ... et là, sensation unique, où le fait d'appuyer de plus en fort sur les pédales, d'avoir le cardio qui monte en flèche ne change rien au fait de voir les copains doucement s'éloigner ... j'ai beau leur gueuler dessus, ils ne m'entendent pas les enfoirés .. heureusement y'en a un qui doit à un moment leur dire "'.... 'tain Chris il a pété ...." Ouffff .... j'arrive les copains ... attendez moi !!! Même si j'ai cru tout d'abord à une défaillance physique (effort de la veille, 7km à fond ?? ) instinctivement je tripote le patin de frein ... et là .. (re)sensation délire où j'ai l'impression de voler sur mon SpeedMax préféré. Mais fais chier tout de même ....



* point positif : avec ces péripéties nous faisons tout de même le 7ème temps en 27'33 (à une bonne grosse minute des meilleures équipes) --> vraiment bien d'autant plus qu'on ne "bosse" jamais ensemble.
* point négatif : ben pas grand chose à nous reprocher, nos "malheurs" font partie des aléas d'une course.

Nous partons à 5 sur la course à pied de 5600m. Rapidement Alex lâche l'affaire (normal), Luc s'accroche sur plus de 500m (après un bon vélo, et pour quelqu'un de convalescent, il assure !!) et perso comme d'habitude j'ai du mal sur le début, le souffle est court . Il me faut un bon km pour rentrer dans le rythme et assurer le tempo avec Morgan.
Carl n'est pas à la fête mais il est mieux qu'à Bdx-Lac, il sait lâcher quelques bribes de mots pour nous demander de ne pas accélerer. A ce moment là, je sais déjà que notre course est gagnée, que nous avons atteint le but de la journée ... m'en faut pas plus pour être content, moi, hein ;)))
Quel plaisir alors de finir même plus fort, que c'est bon de courir aussi bien en équipe ... çà çà m'plait, bordel !!!

* point positif : 3ème temps (20'51) à moins de 30s de grosse écurie de D1comme Parthenay et faisant jeu égal, voire même mieux, que d'autres équipes bien plus huppées que nous !
* point négatif: non, là, sur le coup ... je ne vois pas ;))


Un top 15 était envisagé, un top 10 presque utopique ... là c'est une 8ème place au scratch (- 1h01'38-) qui nous satisfait pleinement !!


Résultats ICI

Crédit PHOTOS: Cyrielle DUPONT & Julie BOYER

mercredi 15 juin 2011

-La Team Running SFR est CHAMPIONNE DE FRANCE FFSE - vendredi 10 juin 2011


by Jean-Félix Chevassu

On pourrait croire à une plaisanterie. Mais il n'en est rien, la preuve :


Le vendredi 10 juin 2011, l'équipe de coureurs de l’AS Groupe SFR a participé au championnat de France FFSE de relais marathon, à Angers (Fédération Française de Sport Entreprise)

L’équipe était constituée de Gilles Bodin, Arnaud Bihannic, El Maati Boulfakhr, J-Félix Chevassu, Christophe Noclain et Romain Pozzo Di Borgo :


Il s’agissait de couvrir les 42,195 km de la distance du marathon en enchaînant six relais. Avec 2 pointures en 1er et dernier relayeur nous savions qu'il y avait quelque chose de très bien à faire. L'homogénéité de l'équipe a largement fait le reste. Je vous laisse juge :

Relayeur

Distance

Vitesse

Temps

n°1 El Maati

7.845

19.43

00:24:14

n°2 Félix

6.87

18.20

00:22:39

n°3 Arnaud

6.87

17.02

00:24:13

n°4 Gilles

6.87

16.02

00:25:44

n°5 Christophe

6.87

18.09

00:22:47

n°6 Romain

6.87

19.56

00:21:04

Ces chronos canons nous ont permis de gagner la course devant 185 équipes et même de pulvériser le record de l’épreuve en 2h20’38’’ :


Les résultats sont

Bravo à cette équipe ! C’est Enoooooorme !!! Vive le running à l’AS groupe SFR



lundi 6 juin 2011

- Duathlon Prats du Périgord - 05 Juin 2011




Pas du tout envie d'aller se perdre là-bas, au fin fond du périgord, pour aller faire un duathlon sprint, tout Championnat d'Aquitaine soit-il, sachant, de plus, que le parcours 'très vallonné' selon l'organisation ne m'avantage guère.
Bref, avec l'optique d'une qualification pour la CF de Parthenay, je me dis qu'il faut bien faire l'effort. Du coup c'est avec Dim que nous nous y rendons. Nous devons y retrouver 2 autres Carbon-blannais mais les imprévus feront qu'ils ne pourront arriver à temps. Waouhhh çà commence bien ....

Bon ben on y est maintenant, hein Dim, il va falloir qu'on court tout de même !! Reco du parcours vélo et là nous comprenons de suite qu'avec nos gabarits de 'pur grimpeur' nous allons être super à l'aise ;)) ... tout c'qu'on aime quoi ....
Annoncé avec un D+ de 150m pour 17km la boucle mesure en réalité ( -Garmin Edge 705-) 18 km pour un D+ de 260m. D'emblée c'est un mur à 10/12% puis un court passage, quelques mètres plus loin, à 15% . Sur 4 kilomètres c'est donc assez vallonné, s'en suit un long faux plat descendant (4km) puis une franche descente (1km) puis un long faux plat montant (4km) et enfin une longue montée débutant à 6/7% puis, vers Orliac, des passages à + de 10% avant de replonger, après quelques hectomètres, sur Prats. Oufffffff .... !!
Ce sera à faire 2 fois avec, particularité ajoutant au spectacle, un passage pied à terre, entre les 2 tours vélo, au niveau de la zone de transition.
Pas de reco à pied mais, étant du même acabit, nous savons là aussi que cela va être une partie de franche rigolade.


Peu de monde au départ (40 participants) mais une densité intéressante tout de même pour ce Championnat d'Aquitaine. Bien parti sur les premiers 200m (forcément c'est plat) ... je suis, comme prévu, scotché au bitume dès la 1ère côte, un passage type trail en dévers sur terrain instable, une descente en sous-bois puis une nouvelle côte macadimisée et enfin une descente vertigineuse dans la caillasse et nous revoilà au départ . Poooowww ... c'te truc de malade !! Finalement la boucle ne fait que 1800m (et non 2200m) mais bien avec 50m de D+ !!



J'ai 5 ou 6 gars devant moi avec des têtes connues comme le Bouliacais Thor et le Gujanais Gregory juste devant moi. Sur la 2ème boucle, sans m'économiser, je tente de faire de mon mieux pour garder en visu la tête de course (Saïd de Bouliac et le Bayonnais Benoit).
J'arrive à T1 exténué et le mur qui se dresse devant moi, alors que je viens de monter sur le Kredo (heureusement en version montagne !!), me m'aide pas vraiment à récupérer ! Du coup çà revient derrière (Greg) et notamment le bouliacais Jérôme ... m'étonnait qui soit pas déjà devant lui, tiens !! ;)) .... qui montre qu'il faudra bien compter avec lui.

Il me faudra 4 km pour récupérer de mes efforts initiaux, le temps de faire le yoyo avec Julien (un coureur à pied que je connais via les résultats de courir33) et de reprendre Saïd. Sur la longue portion en descente, à fond de 53*12, je reprend définitivement le grimpeur Julien et Greg également .... Je n'ai pas perdu Jérôme, en point de mire depuis le début, par contre, devant c'est déjà loin ... aucune trace de Benoit.
A mon aise avec ce profil roulant je fais l'effort pour revenir sur Jérôme ... çà se fera très doucement .... sur la partie en faux plat montant, vent de face (très modéré ... encore heureux !!) .... je suis au contact tout en restant vigilant de garder la distance.
La fin de la boucle (si vous avez bien suivi la reco, heinn ....) nous propose à nouveau une grimpette. Je double Jérôme et vois revenir Julien ... décidément très à l'aise dès que la route s'élève ... avant de finir le tour nous sommes 3 ... le bougre de Jéjé s'est superbement bien accroché ! Je fais la descente à fond et suis donc 2ème à mi-course.

Même topo sur le début de la 2ème boucle, tout en vallon, avec Julien qui me double et que je repasserais sur la partie roulante. Il fait très chaud, il fait surtout très humide avec ce temps orageux et je suis trempé ... parti avec seulement 200ml de flotte j'me dis que, sans être rédhibitoire, ce n'était pas la meilleure chose à faire pour être performant jusqu'au bout ...
C'est sans doute une partie de l'explication à mon 'gourrage de route' ... une perte de lucidité de quelques dixièmes de seconde et me voilà partie à gauche au lieu d'aller à droite ... a posteriori çà me semble dingue mais çà fait partie de la course. En même temps je n'ai perdu que quelques seconde, même si lancé à près de 50 km/h à cet endroit j'ai été bien coupé dans mon élan. Julien et Jérôme, juste derrière, me passent donc devant ... Jérôme a même eu, très sportivement, le temps de me gueuler dessus au moment où je commençais à appuyer sur les freins.

J'arrive à recoller rapidement ('tain ils m'attendent ... trop cooool ;))))) ) et à repasser devant en prenant des risques dans la descente. Sur la partie en faux plat montant je sens poindre la fatigue extrême ... Jérôme et Julien, plus forts, me doublent ... je m'accrocherais jusqu'au bas de la dernière ascension ... où là je suis cuit ... vraiment plus rien dans les pattes. Tout au mental pour passer ce secteur délicat (euphémiiiisme !!) dans Orliac ... debout sur les pédales pour emmener le 39*23 (le 25 ne passant pas :))) je vois inexorablement partir mes 2 accolytes ... mais vraiment aucun regret, je suis déjà bien heureux de ne pas mettre pied à terre !
Je rentre dans le parc pour T2 au moment où Jérome lance ses premières foulées et Julien se décasque. Transition express, sur les pas de Julien, je ne perds pas espoir de revenir dessus et même sur Jérôme mais, voyant à nouveau cette P**** de côte, je sais que ce n'est plus la peine d'espèrer .... déjà sur un parcours plat c'eut été très improbable, alors là ....
Davantage concentré à regarder si Greg ne revient pas trop fort j'essaie de gérer un minimum, même si parler de gestion à ce moment là de la course c'est gonflé, pour conserver ma 4ème place qui me ravi parfaitement.

A l'arrivée c'est donc la satisfaction qui prédomine, satisfaction de n'avoir pas été ridicule sur un parcours qui ne peut pas m'être plus défavorable, satisfaction de bien figurer (objectif de l'année 2011) sur les courses régionales. Même si c'est la 'place du con' je la prend volontiers, il en faut bien un n'est-ce pas ?? ;))

Une pensée pour Morgan, il aurait du être là, sur ce parcours taillé pour lui ... j'pense qu'il aurait pu faire un gros truc sur la lancée de son excellent résultat de Barcelone !!

Les - : gestion de course / apport en eau : légère déshydratation constatée le soir et le lendemain d'ailleurs :-((
Les + : belle perf' globale

Résultat : 4ème / ± 40 participants

La suite (certain):

- le Marathon Relais National Inter Entreprises à Angers le 10 juin
- le sprint CLM/ équipe de Mimizan le 11 juin
- Ö TILL Ö le 05 septembre

Ensuite, au niveau triathlon, il y aura sûrement le sprint de Cadarsac (10 juillet) et le ou les course(s) de Bergerac le 31 juillet.
En course à pied, s'il ne fait pas grand doute que je serais au départ du Trail des Côtes de Bourg, je n'ai pas grand chose d'autre au programme. Une saison passe très vite finalement, même pas certain de faire un CD cette année (Incroyable, non ??) .... il y aura peut-être celui de Biscarosse le 25 septembre mais tout dépendra de la récupération d'Ö TILL Ö